La féminisation de l'armée française pendant les guerres, 1938-1962 : enjeux et réalités d'un processus irréversible

par Elodie Jauneau

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Gabrielle Houbre.

Soutenue en 2011

à Paris 7 .


  • Résumé

    Du 11 juillet 1938, date de la loi Paul-Boncour qui permet pour la première fois une mobilisation légale et officielle des femmes, à la fin de la guerre d'Algérie, les effectifs des personnels féminins de l'armée ne cessent d'augmenter. Entre 1939 et 1962, la France est en guerre sans discontinuer. Présentes sur tous les fronts dès 1939, les femmes obtiennent peu à peu un statut de militaires par le prisme des guerres qui se succèdent en Europe, puis en Indochine et en Algérie. Bravant les lois du genre qui leur interdisaient le port de l'uniforme militaire, les femmes devancent textes législatifs et contraignent ainsi les institutions à promulguer des lois leur permettant d'accéder à la carrière militaire. Toutefois, cette avancée considérable demeure une avancée en demi-teinte car, au terme de trois guerres, les femmes restent en marge de la Grande Muette qui limite leurs opportunités professionnelles. Malgré le statut du 15 octobre 1951 qui leur garantit des perspectives de carrière sur le long terme, les obstacles culturels restent encore nombreux et les femmes soldats sont loin de faire l'unanimité dans l'inconscient collectif. L'image de ces femmes exerçant un métier d'homme aux vertus traditionnellement masculines de virilité, courage et force, renvoie continuellement aux spectres de la dénaturation leur sexe biologique. Le poids des traditions et des assignations de genre limitent considérablement leur acceptation dans la mémoire combattante. Pour autant, en choisissant l'armée pour servir la France de la Seconde Guerre mondiale à la guerre d'Algérie, ces pionnières ont ouvert la voie à la féminisation de l'armée qui n'a jamais ralenti depuis.

  • Titre traduit

    The feminization of the French army during the wars ( 1938-1962 ) : stakes and realities of an irreversible process


  • Résumé

    From July 11th, 1938, date of the law Paul-Boncour which allows for the first time a legal and official mobilization of the women, to the end of the Algerian War, the feminine staffs of the army do not stop increasing. Between 1939 and 1962, France is in war ceaselessly. Present on all the fronts since 1939, the women obtain little by little servicemen's status by the prism of the wars which succeed one another in Europe, then in Indochina and in Algeria. Defying the laws of the gender which forbade them the bearing of the military uniform, the women anticipate the legislative texts and so, force institutions to promulgate laws allowing them to reach the military career. However, this considerable overhang remains overhang in halftone because, in the term of three wars, the women stay outside the Army which limits their professional opportunities. In spite of the status of October 15th, 1951 which guarantees them career prospects on the long term, the cultural obstacles remain still numerous and the women soldiers are far from making the unanimity in the collective unconscious. The image of these women exercising a male profession in the traditionally male virtues of virility, courage and strength, sends back them constantly to the obsession of the denaturation of their biological sex. The weight of the traditions and the gendered assignments limit considerably their acceptance in the fighting memory. However, by choosing the army to serve France from the Second World War to the Algerian War, these pioneers opened the way to the feminization of the army which has never slowed down since.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (729 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 1259 réf. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2011) 059
  • Bibliothèque : Centre de documentation de l'école militaire (Paris).
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12953
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.