Robert Garric (1896-1967) : éducateur catholique du social

par Pascal Bousseyroux

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de André Gueslin.

Soutenue en 2011

à Paris 7 .


  • Résumé

    Robert Garric (1896-1967) est un intellectuel catholique engagé dans l'action sociale. Normalien issu de la bourgeois cantalienne, il découvre la fraternité des hommes dans les tranchées de la Grande Guerre. Cette expérience l'amène à cfonder en 1921 un mouvement d'éducation populaire d'inspiration catholique : les Equipes Sociales, qui proposent des cours de culture générale et d'enseignement technique à de jeunes gens en quête de promotion sociale, dans le sillage des patronages ou en dehors de ceux-ci. L'apostolat social et l'apostolat intellectuel se rejoignent pour susciter dialogue et l'amitié des classes, cimentée par la foi catholique. La culture devient le nouveau lieu de la question sociale et le nouveau fondement du lien social, à travers l'éducation de la jeunesse et de ses élites, selon l'exemple du Maréchal Lyautey. Les Equipes s'adressent aux exclus de la société : habitants des zones urbaines, comme le populaire quartier parisien de Belleville, où Garric s'installe un temps, enfants des banlieues, tuberculeux des sanatoriums ou étrangers. Elles diffusent la culture humaniste et chrétienne défendue par Garric à la Revue des Jeunes, dans ses cours à la Sorbonne ou bien dans les universités brésiliennes et hollandaises. Au nom du primat du social, Garric adhère en 1940 aux valeurs de la Révolution nationale et prend la tête du Secours National, une oeuvre de guerre caritative gagnée au pétainisme. Eloigné de la scène publique après la Seconde Guerre Mondiale, il retrouve un dernier rôle public en dirigeant la Cité Universitaire de Paris, où ses préoccupations sociales intellectuelles se confrontent aune jeunesse internationale en mutation.

  • Titre traduit

    Robert Garric (1896-1967) : a catholic keen on educational issues and social progress


  • Résumé

    Robert Garric (1896-1967) was an intellectual and a catholic involved in social action. He was born in a bourgeois family in the Cantal and later attended the Ecole Nornale Supérieure. Life in the WWI trenches brought to Mm vividly the importance of comradeship. He founded in 1921 a catholic educational network, the Equipes Sociales, which offered courses in general knowledge and technical courses to any young people wishing to improve his social standing. The network operated within as well as outside the existing patronage institutions. Garric 's social and intellectual proselytism came together to encourage a deeper dialogue and understanding between social classes which shared a common catholic faith. Following the example of Marechal Lyautey, culture thus became a new ground for discussing social issues and a foundation towards building better social relationships through the education of the best among the younger generation. The Equipes were interested by society's outcasts : people living in town areas such as the popular Parisian quarter of Belleville, where Garric lived for a while, children from the suburbs, the sick in the sanatoriums; the foreigners. They spread a Christian and humanist vision defended by Garric in the Revue des Jeunes or in his teachings at the Sorbonne and in Brazilian and Dutch universities. Believing that social issues are of paramount importance, Garric joined the National Revolution in 1940, becoming head of the Secours National, a wartime charity leaning towards petainism. Out of the public eye after WW2, he gained a final public role as director of Paris Cité Internationale having to deal with an international and new generation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (666 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 352 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2011) 058

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12933
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.