De Bonn à Berlin : territoires, mémoires et échelles du politique

par Antoine Laporte

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Claude Grasland et de Christian Schulz.

Soutenue en 2011

à Paris 7 en cotutelle avec Luxembourg .


  • Résumé

    Suite à la réunification de son territoire en 1990, l'Allemagne fédérale décide de transférer son Parlement et son gouvernement de Bonn, où ils se trouvaient depuis 1949, à Berlin. Ce déplacement du pouvoir donne l'occasion d'interroger les dynamiques urbaines et territoriales en relation avec la fonction de capitale d'Etat. Cette dernière se développe dans les réseaux urbains avec des logiques, qui font intervenir la mémoire, le symbole et la représentation du pouvoir. Etre capitale signifie en même temps abriter une fonction urbaine qui induit des emplois, des réseaux particuliers et un rayonnement important dans l'Etat même comme hors des frontières nationales. Cette recherche a choisi de s'intéresser plus particulièrement aux quartiers du pouvoir. Ces derniers sont en effet porteurs de structures propres au fonctionnement quotidien de la politique, de l'administration, et des secteurs qui leur sont attachés comme la diplomatie, la presse ou le lobbying. Les structures internes de ces centres du pouvoir trahissent non seulement des choix d'aménagement mais aussi une conception du rôle de l'Etat ainsi que l'histoire nationale. Le déplacement du parlement et du gouvernement de Bonn à Berlin, en Allemagne, permet d'explorer ces problématiques avec différentes échelles de temps et d'espace. Berlin reçoit de Bonn une structure spatiale élaborée dans une culture démocratique et hérite d'un tissu urbain très marqué par l'Empire, la période nazie ou celle de la RDA. Les territoires du politique dans la capitale allemande deviennent donc un laboratoire révélant le comportement de la fonction politique à toutes tes échelles, de la rue au niveau mondial.

  • Titre traduit

    From Bonn to Berlin : territories, mcmories and scales in politics


  • Résumé

    After the reunification of its territory, the Federal Republic of Germany decided to transfer its Parliament and its government from Bonn to Berlin, where they had been located since 1949. This relocation of power gives the opportunity to question territory and urban dynamics in relation to the capital city function. This function has evolved specifically in the urban networks, with logics of memory, symbols and representation of power. To be a capital means at the same time to get an urban function with particular employment possibilities, social networks, and significant influence within the state as well as beyond national boundaries. This research emphasizes the case of power districts, because they carry their own structures in relation with the daily practice of politics, administration and of other related sectors like diplomacy, media and lobbying. Internal structures of these power centres do not only show urban planning choices but a whole conception of the role of a state and reveals the national history. The transfer of the German parliament and government from Bonn to Berlin allows to investigate these themes with different space and time scales. Berlin inherits a spatial structure that was developed in the contexts of Bonn's democratic culture. At the same time, however, Berlin's urban fabric shows traces of its history as a centre of power under the Empire, the Nazi Regime or during the GDR period. Spaces of politics in the German capital become a testing laboratory which reveals the behaviour of the political function from the street to the global level.

Autres versions

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Presses universitaires du Midi à Toulouse

De Bonn à Berlin : le transfert d'une capitale, 1990-2010


Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

De Bonn à Berlin : territoires, mémoires et échelles du politique

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (393 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 217 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2011) 050

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12957
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Bibliothèque de géographie.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 3615
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Presses universitaires du Midi à Toulouse

Informations

  • Sous le titre : De Bonn à Berlin : le transfert d'une capitale, 1990-2010
  • Dans la collection : Villes et territoires , 1140-2296
  • Détails : 1 vol. (265 p.)
  • ISBN : 978-2-8107-0403-3
  • Annexes : Bibliogr. p. [259]-265. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.