Penser la cruauté aux interactions de la psychanalyse

par Pascale Roger

Thèse de doctorat en Psychopathologie fondamentale et psychanalyse

Sous la direction de Max Kohn.

Soutenue en 2011

à Paris 7 .


  • Résumé

    Assimilée à la violence ou noyée dans une réflexion sur le mal, rarement étudiée pour elle-même mais envahissant l'art, la littérature et l'actualité, la cruauté se révèle un impensé, nourri par le relativisme et le déni. Pourtant, elle occupe une place centrale dans la psychanalyse qui, renforçant avec elle son hypothèse de l'inconscient, a recentré les questions de la violence et de la souffrance sur le sujet et le désir. L'étude des occurrences dans les écrits freudiens explique les mécanismes cruels (pulsion de cruauté, sadisme et pulsion de mort. . . ), ouvre sur des mises au point théoriques et met en évidence de façon inédite un niveau anthropologique décisif '• envers inconscient et origine refoulée de la culture et du lien social, la cruauté constitue le présupposé épistémologique de la métapsychologie. Cette découverte permet de cesser de cliver artificiellement la cruauté psychologique et la cruauté politique la cruauté intrapsychique et la cruauté interpersonnelle. Elle témoigne de l'ancrage des problématiques morales dans la cure, abordant des troubles autant cognitifs, somatiques, sociaux, affectifs que moraux Si la cruauté est une, quatre grands axes, jusque dans leurs implications sociologiques et politiques les plus contemporaines (déclin du symbolique, idéalisation névrotique, victimisation. . . ), sont enjeu: le champ de la poussée pulsionnelle, le dilemme du refoulement et de la transgression, le paradigme du narcissisme (toute-puissance et idéal), les enjeux du couple surmoi/idéal du moi. La clinique trouve alors matière à enrichir son approche de la cruauté commise dans la perversion morale, comme de la cruauté subie, traitée dans la thérapie des victimes.

  • Titre traduit

    Thinking cruelty at the interactions of psychoanalysis


  • Résumé

    Equated with violence or embedded in a reflection on evil, rarely studied for itself, but invading the art literature and current events, cruelty turns to be an unthought, fed by relativism and denial. Yet it occupies a central place in psychoanalysis which, reinforcing with it its hypothesis of the unconscious has refocused the questions of violence and suffering on subject and desire. The study of occurrences in Freud's writings explains the mechanisms of cruelty (cruelty drive, sadism, and death drive. . . ), opens on theoretical clarifications and brings to light in an unheard way a decisive anthropological level unconscious reverse and repressed origin of cultural and social ties, cruelty constitutes the epistemological presupposition of metapsychology. This discovery helps to stop to artificially cleave political and psychological cruelty, intrapsychic and interpersonal cruelty. It reflects the anchoring o moral problematic in the cure, addressing problems as much cognitive, physical, social, emotional as moral. While cruelty is one, four main areas, down to their most contemporary sociological and political implications (decline of symbolic, neurotic idealization, victimization. . . ) are at stake: the field of drive surge, the dilemma of repression and transgression, the paradigm of narcissism (omnipotence and ideal), the issues of the couple superego / ego ideal. The clinic gives then the material for enriching the committed cruelty in moral perversion as well as the suffered cruelty, dealt with in therapy for victims.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (514 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Réf. bibl. p. 475-510

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2011) 049

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12970
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.