Le ravage du lien maternel dans l'hystérie féminine : une nouvelle lecture de Dora

par Vanessa Brassier

Thèse de doctorat en Psychopathologie fondamentale et psychanalyse

Sous la direction de Paul-Laurent Assoun.

Soutenue en 2011

à Paris 7 .


  • Résumé

    Ce travail se propose d'élever la notion de ravage introduite par Lacan pour qualifier la nature du lien entre une fille et sa mère au rang de concept psychanalytique. L'argumentation vise à démontrer que le ravage est moins l'effet d'une mauvaise mère pathologique qu'un fait de structure inscrit dans le destin de chaque fille. Le ravage est à repérer dans la difficulté voire l'impossibilité pour une fille d'assumer une position subjective féminine en raison de la persistance fantasmatique du lien à la mère d'où elle attend un plus de subsistance. Il s'agit d'abord à partir des textes de Freud sur la sexualité féminine de situer le noyau du ravage au cœur du lien préœdipien à la mère puis, avec Lacan, d'articuler le ravage à la particularité de la jouissance féminine. Après avoir posé ces jalons théoriques, nous interrogeons la spécificité hystérique du lien à la mère en faisant l'hypothèse d'une affinité structurale entre ravage maternel et hystérie féminine. Dans un second temps, il s'agit de relire le cas Dora sous l'angle du ravage maternel afin de mettre ce concept à l'épreuve de la clinique. Enfin, dans une dernière partie, nous interrogeons la question du repérage et de la possibilité d'un « traitement » du ravage dans la cure des femmes hystériques. Nous nous demandons pour conclure s'il est possible d'envisager dans une analyse une traversée du ravage, ce qui soulève une question éthique : comment l'analyste doit-il ajuster sa pratique et orienter la direction de la cure de ces femmes en proie au ravage maternel ?

  • Titre traduit

    The ravage wrought by the maternal bond and its role in female hysteria : a new reading of Dora


  • Résumé

    This work aims to elevate the notion of ravage, as introduced by Lacan in characterising the nature of the bond between a daughter and her mother, to the status of psychoanalytical concept. The argument endeavours to show that ravage is less the consequence of a pathological bad mother than a structural fact inscribed in each young woman's blueprint. Ravage is to be found in the young woman's difficulty, if not impossibility, in assuming a subjective feminine position due to the fantastical persistence of the bond with the mother, from whom she expects extra subsistence. Firstly, based on Freud's writings about female sexuality, we will locale the core of ravage within the heart of the pre-oedipal maternal bond and then, with Lacan, link ravage to the distinctiveness of female jouissance. Having laid down these theoretical markers, we will explore the hysterical specificity of the maternal bond by making the hypothesis that there is a structural affinity between maternal ravage and female hysteria. Secondly, we will proceed to reread the Dora case through the lens of maternal ravage in order to put this concept to a clinical test. Lastly, we will explore the issue of pinpointing ravage and its possible "treatment" within the healing of hysterical women. As a conclusion, we will ask ourselves if it is possible to consider, in analysis, breaking through ravage, which brings up an ethical question: how must the analyst adjust and orient his treatment of women " who are victims of maternal ravage?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (359 pc.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 101 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2011) 048

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12934
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.