Les corps habillés : genèse des métiers de police au Togo (1885-1963)

par Joël Glasman

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Odile Goerg et de Adam Jones.

Soutenue en 2011

à Paris 7 en cotutelle avec Leipzig .


  • Résumé

    Les Corps habillés -ensemble des agents des forces de l'ordre- constituent un champ professionnel central dans le fonctionnement de l'Etat au Togo. A l'époque coloniale, un tiers des employés africains de l'Etat travaille dans les forces de l'ordre (Garde Indigène, Tirailleurs, Milice, Police, Gendarmerie, etc. ). Cette étude retrace la genèse et la structure des métiers de l'ordre, en se distinguant à la fois d'une histoire institutionnelle des forces de l'ordre (qui considérerait chacune des institutions de maintien de l'ordre séparément) et d'une lecture téléologique de l'histoire policière (qui considérerait la police civile comme l'aboutissement d'un processus linéaire de modernisation de l'Etat). Les institutions de maintien de l'ordre dessinent un espace professionnel spécifique, caractérisé par des structures matérielles (camp militaire, relation salariale) et symboliques (langage de l'uniforme, discours de la 'race martiale', masculinité coloniale) communes. Ce champ professionnel se transforme au cours des années 1940 sous le coup de la bureaucratisation de l'Etat, avec l'accroissement des méthodes bureaucratiques de contrôle à distance des agents et des populations (fiches de renseignement, procès-verbaux, main courante, etc. ). Cela débouche sur un conflit généralisé à propos des compétences requises à l'exercice des métiers de l'ordre, puisque le recrutement des agents sur critères scolaires disqualifie de fait les compétences techniques jusqu'alors valorisées au sein du champ professionnel de maintien de l'ordre (tir au fusil, discipline militaire, techniques de combat, etc. ). Ce conflit atteint son paroxysme dans le coup d'Etat militaire de 1963 avec l'assassinat du président Sylvanus Olympio.


  • Résumé

    The Corps habillés (members of security forces) are a central professional field within the Togolese State apparatus. In colonial times, a third of the State's African employees worked in law enforcement institutions (Garde Indigène, Tirailleurs, Milice, Police, Gendarmerie, etc. ). This study explores the genesis and structure of this professional field. This is neither an institutional study (which would consider each of these institutions separately) nor is this study structured around a teleological reading of the history of police (which would consider the civil police as the result of a linear process of modernization of the state. ) The law enforcement institutions constituted a specific social space, characterized both by material (military camp, wage labor) and symbolic (language of the uniform, discourse of 'martial race', colonial masculinity) structures. This professional field was transformed in the1940s by the process of bureaucratization of the state, which brought about new methods for civil servants such as population control (police reports, records, daybooks, etc. ). This led to a widespread conflict about the skills required in the exercise this profession, since the recruitment of staff on the basis of their education level disqualified the military skills formerly valued within this professional field (marksmanship, military discipline, fighting techniques, etc. ). This conflict eventually found its climax in the military coup of 1963, in which Togo's first president Sylvanus Olympio was assassinated.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Karthala à Paris

Les corps habillés au Togo : genèse coloniale des métiers de police


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (549 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 650 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2011) 040

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12787
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Karthala à Paris

Informations

  • Sous le titre : Les corps habillés au Togo : genèse coloniale des métiers de police
  • Dans la collection : ˜Les œAfriques
  • Détails : 1 vol. (327 p.-XII p. de pl.)
  • ISBN : 978-2-8111-1218-9
  • Annexes : Bibliogr. p. 311-324. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.