Beckett et Derrida (d')après les apories de la signification

par Gabriela Garcia-Hubard

Thèse de doctorat en Histoire et sémiologie du texte et de l'image

Sous la direction de Évelyne Grossman.

Soutenue en 2011

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Beckett and Derrida after the aporias of signification


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans le contexte dit poststructuraliste ou même postmoderniste, on arrive trop souvent à la conclusion qu'un concept, une hypothèse, un texte et même une action est aporétique, sans pour autant s'arrêter un instant et rechercher leurs traces et leurs histoires, ainsi que la richesse lexicale qui les constituent, l'infinité sémantique qui les déclenche, sans considérer la pratique syntaxique et contextuelle qui les compose et les décompose. C'est pour cela que nous proposons une exploration, non exhaustive, des différentes figures aporétiques qui simultanément animent et menacent l'œuvre beckettienne et derridienne, telles que la mort, l'ignorance, l'aphasie, la suspension, le bruit, le chaos, la destinerrance, l'hymen, entre autres.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (277 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 159 Réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2011) 034
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.