Biowritings : the Body and the Text in Marcel Duchamp and William Seward BurroughsBio-écritures : le corps et le texte chez Marcel Duchamp, William Seward Burroughs

par Riccardo Antoniani

Thèse de doctorat en Histoire et sémiologie du texte et de l'image

Sous la direction de Évelyne Grossman et de Mario Corona.

Soutenue en 2011

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Bio-écritures : le corps et le texte chez Marcel Duchamp, William Seward Burroughs


  • Résumé

    Dans la Littérature Européenne et Américaine du XXe siècle, il est possible de mettre en évidence un nombre d'auteurs pour lesquels la corporalité a occupé un rôle essentiel dans l'organisation de leurs œuvres, pour lesquels les expériences corporelles ont contribué à la création des formes innovatrices de narration, ou encore, l'évolution de styles et poétiques. En choisissant Marcel Duchamp et William Seward Burroughs, j'ai formulé un contrepoint entre leur biographie et leur bibliographie dont le but a été démontrer comment à une certaine expérience du corps est suivie une précise organisation de l'œuvre d'art. Pour ce faire, j'ai pris pour modèle les travaux de Roger Shattuck et les critères biographiques que Marcel Schwob a délinées dans les Vies imaginaires. En ce qui concerne Duchamp, j'ai spécialement remarqué comment la passion pour les échecs ainsi que le désir de liberté ont été fondamentaux à la rédaction de ses Notes grâce auxquelles il a crée le poème de la La mariée mise à nu par ses célibataires, même. Chez Burroughs, j'ai montré que la toxicomanie a fonctionné comme que métaphore du pouvoir et que l'adoption de mécanismes littéraires comme les cut-ups et \esfold-in ont été une stratégie permettant de se soustraire à la coercition du susdit pouvoir. Pour ces deux auteurs, la thématique de la dénudation a joué un rôle fondamental au cours de leur production et la déshumanisation du processus créatif a été la conditio sine qua non pour atteindre la vérité dans le texte et dans le corps.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    In the XX Century European and American Literature it is possible to highlight a number of writers for whom the body invested a major relevance in the organization of their works: the physicality of their experience became the base of which they created new narrative ways of expression. By opting for Marcel Duchamp and William Seward Burroughs, I formulated a counterpoint between the biography and the bibliography. My aim was to show how to certain experiences of the body corresponded a precise organization of their art. In order to do so, I took as an example Roger Shattuck's and Marcel Schwob's criteria. For what concerns Duchamp, I demonstrated how his passion for the chess game and his desire of freedom were fondamental to the edition of the Notes after which he created the Large Glass poem. For what concerns Burroughs, I showed how his addiction worked as a metaphor of power and therefore the use of literary mechanisms such as the "cut-ups" and the "fold-ins" provided him a strategy to exceed any coercion. I also highlighted how the thematic of denudation played a predominant role along their production and was the condition sine qua non to achieve a truth within the text and the body.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (245 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 179 Réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2011) 017
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.