Réseaux transnationaux et dynamiques contestataires en exil : sociologie historique des pratiques politiques des dirigeants des partis populaires apristes (1920-1962)

par Daniel Iglesias

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations comparées

Sous la direction de Zacarías Moutoukias.

Soutenue en 2011

à Paris 7 .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur l'émergence puis l'évolution d'un réseau transnational de tendance antiimpérialiste, nationaliste et démocratique. L'intérêt scientifique et l'originalité de cette recherche de sociologie historique du politique résident dans la singularité de cette action collective locale et globale. Ce travail cherche à expliquer le mode de fonctionnement, de diffusion et d'organisation de ce réseau, ainsi que les articulations relationnelles de cette expérience transnationale, proche idéologiquement de l'Alliance Populaire Révolutionnaire Américaine (A. P. R. A). S'inscrivant dans une réflexion théorique sur la nature des phénomènes politiques transnationaux, cette thèse se veut également une application des instruments de l'analyse des réseaux sociaux aux actions collectives se situant sur une double échelle (locale et globale). De plus, elle cherche à proposer une remise en cause des méthodologies et des lectures classiques sur les partis populaires apristes. Dans ce sens, nous nous proposons de démontrer que l'ancrage (embeddeness) des élites politiques partisanes proche de ce courant au sein de réseaux permit la fabrication d'une culture politique et organisationnelle propre à ce champ politique latino-américain entre 1924 et 1962. Examinant pour cela les implications et modes d'articulations de ce réseau, mais surtout l'influence de cette circulation sur le jeu politique du Parti Apriste Péruvien et du parti politique vénézuélien Action Démocratique, nous proposons une réflexion sur la construction d'un système d'action en tant que champ interpersonnel où les réseaux et le jeu des acteurs s'avèrent centraux.

  • Titre traduit

    Transnational Networks and Dynamics of contention in exile : Historical Sociology of popular aprista parties leaders political practises (1920-1962)


  • Résumé

    This PhD essay concerns with the emergence and then the evolution of an anti-imperalistic, nationalist and democratic transnational network. The scientifïc interest and the originality of this historical sociology research lie in the uniqueness of this local and global collective action. This work tries to explain this network's way of functioning, distribution and organization, as well as the relational ties of this transnational experience ideologically close to the Alianza Popular Revolucionaria Americana (APRA). In the scope of a theoretical reflection about the nature of the transnational political phenomena, this thesis also claims to be an application of the tools of the social networks analysis on a double scale collective actions (local and global). Furthermore, this essay proposes a reconsideration of methodologies and classical readings on the popular Aprista parties. In this sense, we inted to demonstrate that the embeddeness of political partisan elites close to this trend in networks allowed the creation of an original political and organizational culture between 1924 and 1960. For this, and after examining the implications and the types of interpersonal ties in this network, and especially the influence of this circulation on the political game of the Partido Aprista Peruano and venezuelan Action Democratica, we propose a modelization of action-set as an interpersonal field where networks and the interaction between the different actors turn out to be central.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Presses universitaires du septentrion à Villeneuve d'Ascq

Du pain et de la liberté : socio-histoire des partis populaires apristes : Pérou, Venezuela, 1920-1962


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (413 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 430 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2011) 002

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 13121
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Presses universitaires du septentrion à Villeneuve d'Ascq

Informations

  • Sous le titre : Du pain et de la liberté : socio-histoire des partis populaires apristes : Pérou, Venezuela, 1920-1962
  • Dans la collection : Espaces politiques , 1764-3716
  • Détails : 1 vol. (263 p.)
  • ISBN : 978-2-7574-0909-1
  • Annexes : Sources et bibliogr. générale p. 253 -261. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.