Optimisation du comportement d'acquisition des ressources au cours de la plongée : cas de l'otarie à fourrure antartique

par Morgane Viviant

Thèse de doctorat en Écologie marine

Sous la direction de Christophe Guinet.

Soutenue en 2011

à Paris 6 .


  • Résumé

    Prédire la réponse des prédateurs marins aux changements climatiques nécessite de comprendre leur écologie alimentaire. L’objectif de la thèse était d’étudier les stratégies de chasse de l’otarie à fourrure Antarctique dans le cadre des théories de l’approvisionnement optimal. Comment les otaries ajustent-elles leur comportement de plongée selon la qualité de l’environnement (abondance et accessibilité des proies en profondeur) et leurs contraintes physiologiques (limite de plongée aérobie, ADL) ? Une méthodologie basée sur les accéléromètres fut développée afin de détecter les tentatives de capture (i. E. Rencontres) de proies de ces animaux. Notre étude montre que les otaries concentrent leurs plongées à des profondeurs inférieures aux profondeurs de densité maximale de proies. Au-delà de 55-60 mètres, elles sont physiologiquement contraintes (dépassent leur ADL en moyenne) et font face à un compromis entre la disponibilité et l’accessibilité des proies. Cette contrainte affecte leurs stratégies de chasse : des plongées d’exploration ne sont utilisées qu’à faible profondeur. Contrairement aux prédictions, elles augmentent leur effort de recherche alimentaire dans les parcelles de proies de mauvaise qualité, à l’échelle des nuits. La prise en compte des contraintes physiologiques et des échelles temporelles est donc cruciale pour prédire le succès de pêche des prédateurs marins. Avec le réchauffement climatique, les scientifiques prédisent un approfondissement de la thermocline, et donc des proies. Les otaries à fourrure étant rapidement contraintes avec la profondeur, cela est susceptible d’affecter négativement leur succès alimentaire et in fine leur succès reproducteur

  • Titre traduit

    Optimizing the foraging behavior while diving : the case of the antartic fur seal


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (274 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 161-177. 283 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2011 686
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.