Une approche optique de l'intrication entre magnétisme et ferroélectricité dans les multiferroïques

par Pauline Rovillain

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Alain Sacuto.

Soutenue en 2011

à Paris 6 .

  • Titre traduit

    ˜An œoptical approach of the coupling between the magnetism and the ferroelectric order in the multiferroics


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les multiferroïques sont des matériaux qui présentent la rare propriété de posséder simultanément un ordre magnétique et un ordre ferroélectrique qui interagissent via le couplage magnétoélectrique. Un tel couplage est un enjeu considérable dans l’électronique de spin et le stockage de l’information car il offre l’opportunité de contrôler les spins via un champ électrique et vice versa. Les multiferroïques se séparent en deux grandes familles. Les types I comme BiFeO3 qui présentent une coexistence des ordres magnétique et ferroélectrique et les types II comme TbMnO3 où la ferroélectricité est induite par la structure de spin. Dans BiFeO3 la coexistence et l’interaction des ordres offrent l’opportunité de contrôler les spins via un champ électrique. En développant un dispositif transistor pour l’application du champ électrique sur les monocristaux de BiFeO3 à température ambiante, nous avons montré que la fréquence des ondes de spin peut être modifiée électriquement de 30%. Ces résultats ont montré que BiFeO3 est un matériau très prometteur pour la génération et le contrôle d’onde de spin dans les futurs dispositifs magnoniques. Dans TbMnO3 la filiation des ordres donne naissance à des excitations hybrides : des électromagnons, excitations d’onde de spin possédant un dipôle électrique. Nous avons mis en évidence par diffusion Raman l’existence de cette onde de spin polaire ainsi que la deshybridation de ces excitations lors de l’application d’un champ magnétique. Ce champ fait transiter TbMnO3 d’un état ferroélectrique à un état paraélectrique permettant de dévoilé les composantes magnétique et électrique élémentaires à l’origine des électromagnons

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (145 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 135-145. 140 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2011 679
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.