Electrodépôt et sélénisation d'alliages Cu-In-Ga en vue de la synthèse de couches minces de Cu(IN,Ga)Se2 pour cellules solaires

par Lydie Ribeaucourt

Thèse de doctorat en Electrochimie et Matière Condensée

Sous la direction de Elisabeth Chassaing.

Soutenue en 2011

à Paris 6 .


  • Résumé

    Les cellules solaires à base de couches minces de Cu(In,Ga)Se2 (CIGS), préparées par co-évaporation, atteignent des rendements de conversion photovoltaïque de 20%. Pour réduire les coûts de production, une méthode de synthèse du CIGS par électrodépôt et recuit est développée dans ce travail. Les alliages Cu-In-Ga sont électrodéposés en milieu acide aqueux sur substrat de verre recouvert de molybdène. Une analyse de chimie des solutions est effectuée, puis l’électrodépôt est étudié dans les électrolytes élémentaires, binaires et ternaires par voltampérométrie. L’analyse chimique et structurale des dépôts permet de corréler le comportement électrochimique avec la présence des phases Cu2In, CuIn, In et CuGa2. Les paramètres contrôlant la composition sont déterminés. Ensuite, un absorbeur CIGS est formé après sélénisation entre 400°C et 600°C. La ségrégation du Ga est mise en évidence par spectroscopie Raman. Des cellules solaires Mo/CIGS/CdS/ZnO avec des rendements de 9,8 % sont obtenues

  • Titre traduit

    Electrodeposition and selenisation of Cu-In-Ga alloys in order to form Cu(In,Ga)Se2 thin films for solar cells


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (238 p.)
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres. 225 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2011 567
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.