Etude du rôle des sous-populations monocytaires dans l'obésité et l'insulinorésistance

par Sophie Beliard-Lasserre

Thèse de doctorat en Physiologie et physiopathologie

Sous la direction de Philippe Lesnik.

Soutenue en 2011

à Paris 6 .


  • Résumé

    L’obésité est associée à une inflammation de bas grade et à une augmentation du nombre de monocytes circulants. Ces cellules sont des acteurs majeurs de l’immunité innée. Chez la souris, ils se subdivisent en deux sous-populations : les monocytes Gr1high et les Gr1low. Des études récentes suggèrent que ces 2 sous-populations exercent des fonctions distinctes mais leur rôle respectif dans la physiopathologie de l’obésité est à ce jour inconnu. Nos travaux chez la souris démontrent qu’un régime riche en graisse induit une monocytose principalement due à l’expansion de monocytes Gr1low et une forte augmentation de l’intégrine CD11c spécifiquement sur les Gr1low. A l’aide de différents modèles murins dans lesquels la population de monocytes Gr1low est soit diminuée (souris déficientes pour CX3CR1), soit augmentée (souris CD11c-hBcl2), nous avons mis en évidence une corrélation entre les monocytes Gr1low et le poids et l’insulinorésistance. En effet, les souris déficientes pour CX3CR1 ont une augmentation de l’insulinorésistance malgré une moindre prise de poids mais alors que les souris CD11c-hBcl2 sont plus insulinosensibles que les contrôles. De plus, chez les souris CD11c-hBcl2/CX3CR1 KI, une restauration partielle des monocytes Gr1low est associée à une restauration complète du poids. Nos données suggèrent fortement que les monocytes Gr1low i) jouent un nouveau rôle clé de protection contre l’insulinorésistance ii) favorisent le gain de poids chez la souris sous régime obesogène. Ces monocytes favorisent vraisemblablement la fonction des macrophages M2 dans le tissu adipeux, diminuant son inflammation et favorisant ainsi son développement et la sensibilité à l'insuline.

  • Titre traduit

    Subsets monocytes study in obesity and insulin resistance in mice models


  • Résumé

    Obesity is associated with low grade inflammation. Blood monocytes, key players in innate immunity, are expanded during obesity. In mice, monocytes are divided in two main subsets, the Gr1high and the Gr1low monocytes. These two subsets have different functions, but their role in the physiopathology of obesity is still unknown. Here we show that High Fat Diet (HFD) induces a monocytosis in mice that is mainly due to Gr1low monocytes expansion. Moreover, HFD induces a strong up-regulation of CD11c specifically on this cell subset. Using different mice models which differ in Gr1low monocytes number, we found a strinking correlation between the proportion of Gr1low monocytes and the body weight or with the insulin resistance statue. Indeed, CX3CR1 deficient mice, which have a reduced proportion of Gr1low monocytes upon HFD, were more insulin resistant and have a lower body weight than control mice. Conversely, mice expressing the anti-apoptotic gene hBcl2 under the CD11c promoter control, which have an increased Gr1low monocytes population, have higher insulin sensitivity upon HFD. Furthermore, in CD11chBcl2/CX3CR1 KI mice, a partial rescue of Gr1low monocytes was associated with a total rescue of body weight. Our data also strongly suggest that, in CX3CR1 KI mice, an increased adipose tissue inflammation due to a defect of M2 macrophages functions is responsible for the metabolic alterations. Our data strongly suggest that Gr1low monocytes i) play a new key protective role against obesity induced insulin-resistance and ii) promotes body weight gain in mice fed a HFD. Indeed, this monocyte subset likely promotes M2 macrophage functions in adipose tissue, decreasing its inflammation and thus favoring its development and insulin sensitivity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([203] f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 134-144. 183 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8291
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2011 445
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.