Implication des espèces réactives de l'oxigène dans le contrôle central de l'osmorégulation

par Ronald St-Louis

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Hélène Hardin-Pouzet.

Soutenue en 2011

à Paris 6 .


  • Résumé

    Les radicaux libres ou espèces réactives de l’oxygène (EROs) sont produits par le métabolisme de l’O2 pendant la respiration cellulaire. Ces produits très réactifs sont bien connus pour leur toxicité cellulaire mais peu d’études ont analysé leur rôle lorsque leur production est maîtrisée. L’objectif de la thèse est de s’intéresser au métabolisme oxydatif dans les noyaux magnocellulaires du noyau supra-optique (NSO) de l’hypothalamus puisque, dans les processus de plasticité post-lésionnels, les modifications de l’expression des médiateurs inflammatoires sont accompagnées de modifications de ce métabolisme et de la production d’EROs. Grâce à notre modèle de contrôle central de l’osmorégulation, nous avons démontré la production de EROs dans les neurones hypothalamiques lors d’une stimulation osmotique ainsi que l’augmentation de l’activité de certaines enzymes anti-oxydantes (SOD2 et catalase). L’administration d’acide alpha-lipoïque, qui bloque la production des EROs, empêche l’augmentation de synthèse de vasopressine nécessaire pour faire face à l’hyperosmolarité. De plus, nous avons démontré la place primordiale des EROs dans le contrôle exercé par les afférences noradrénergiques via le monoxyde d’azote (NO) sur le niveau d’expression de l’AVP. Ces résultats démontrent pour la première fois l’importance des EROs comme signaux endogènes dans la voie de régulation osmotique. Il permet de faire émerger un rôle nouveau et original des EROs en tant que médiateurs physiologiques des voies de signalisation intracellulaires.

  • Titre traduit

    Implication of reactive oxygen species in the central control of osmoregulation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([156] f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 117-134. 230 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2011 412
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.