Sur le courant circumpolaire Antarctique dans le Passage de Drake

par Alice Renault

Thèse de doctorat en Océanographie physique

Sous la direction de Christine Provost et de Young-Hyang Park.

Soutenue en 2011

à Paris 6 .


  • Résumé

    Les données in-situ recueillies lors du projet Drake ont permis d’aborder différents aspects de la circulation du Courant Circumpolaire Antarctique dans le Passage de Drake. En Janvier-Février 2006, deux sections hydrographiques de haute résolution ont été réalisées en trois semaines sous la trace 104 du satellite altimétrique Jason-1. De fortes différences des propriétés hydrographiques sont observées entre les deux sections. Des profils de vitesses horizontales sont obtenus avec une précision exceptionnelle (erreur<3 cm s-1) à chaque station. Les vitesses sont utilisées pour estimer le transport absolu à travers la section pour les deux sections : 145 Sv ± 8. 8 Sv et 137. 9 ± 10. 5 Sv. Des mesures courantométriques obtenus pendant 3 ans dans le Nord du Passage montrent que les vitesses sont orientées vers l’Est à toutes les profondeurs sauf au milieu du bassin, où les vitesses sont orientées vers l’Ouest. La comparaison des vitesses in-situ et déduites de l’altimétrie est excellente.

  • Titre traduit

    On the circumpolar current in the Drake Passage


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (213 p.)
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitre

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2011 392
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.