Identification d'épitopes et d'antigènes cibles dans les glomérulonéphrites extra-membraneuses infantiles

par Florence Lefeu

Thèse de doctorat en Physiologie et physiopathologie

Sous la direction de Pierre Ronco.

Soutenue en 2011

à Paris 6 .


  • Résumé

    La glomérulonéphrite extra-membraneuse (GEM) est la première cause de syndrome néphrotique chez l’adulte. Cette pathologie est caractérisée par des dépôts d’IgG dans l’espace subépithélial de la membrane basale glomérulaire. Jusqu’à présent, le traitement de la GEM est souvent décevant. Ceci est du en partie à l’hétérogénéité de la pathologie et au manque de biomarqueurs puisque les antigènes cibles et les anticorps néphritogéniques sont inconnus. Les stratégies visant à cibler les lymphocytes B avec des anticorps anti-CD20 et à inhiber le complément vont dans la bonne direction mais beaucoup de patients présentent une résistance à ces thérapies. Il faut donc développer des thérapies plus spécifiques. Récemment, deux antigènes, tous deux des glycoprotéines, ont été identifiés dans la GEM. Le premier est l’endopeptidase neutre (EPN), un allo-antigène impliqué dans des cas de GEM néonatales chez des enfants nés de mères déficientes en EPN. Le deuxième est PLA2R (pour M-type phospholipase A2 receptor), le premier auto-antigène identifié dans la GEM idiopathique chez l’adulte. Le but de ce travail était d’une part d’identifier les épitopes pathogènes de la protéine EPN dans les cas de GEM néonatale par allo-immunisation foeto-maternelle et d’autre part d’étudier d’autres cas de GEM chez le jeune enfant. Dans un premier temps, nous avons identifié deux épitopes capables de mimer la région immunodominante de la protéine EPN. En effet, ces peptides sélectionnés par la technologie de Phage Display entrainent l’augmentation de la protéinurie et la formation de dépôts immuns lorsqu’ils sont injectés à un modèle de lapins. Ces peptides pourraient permettre de mettre au point un nouveau traitement par immunoabsorption spécifique chez les mères déficientes en EPN pendant la grossesse. Dans un deuxième temps, l’étude de cas de GEM chez le jeune enfant, nous a permis d’identifier un nouvel antigène modifié : la BSA cationique qui se plante dans la barrière capillaire glomérulaire anionique induisant la formation in situ de complexes immuns

  • Titre traduit

    Identification of epitopes and target antigens in childhood membranous nephropathy


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (144 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 140-144. 87 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8565
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2011 336
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.