Structure et fonctionnalité des réseaux trophiques : modèles et méthodes

par Benoit Gauzens

Thèse de doctorat en Écologie

Sous la direction de Gérard Lacroix.

Soutenue en 2011

à Paris 6 .


  • Résumé

    En définissant les cheminements énergétiques entre les organismes, les réseaux trophiques déterminent un ensemble de contraintes et de possibilités qui influencent le fonctionnement des écosystèmes. Bien qu’étudiée depuis de nombreuses années, leur complexité a conduit les écologistes à ne considérer qu’une image très simplifiée des interactions trophiques. Cette complexité qui rend délicate toute approche dynamique peut être prise en compte dès lors que l’on considère la structure du réseau dans son ensemble. Cette étude explore les liens entre les paramètres structurels des re��seaux trophiques et leur fonctionnalité, en montrant l’impact topologique que peuvent avoir les facteurs de contrôle ascendants et descendants au sein des communautés, ou certaines biomanipulations classiquement réalisées dans la lutte contre l’eutrophisation. Il a également été montré que ces résultats sont en grande partie conservés avec des réseaux simplifiés, dès lors que les espèces sont agrégées selon des critères cohérents du point de vue de la théorie de la niche trophique. La pertinence des résultats obtenus sur des systèmes simplifiés a conduit à développer une méthode de détection automatisée de groupes trophiques, permettant de mettre en avant que la notion de groupe trophique dans les réseaux permet de minimiser la perte d’information engendrée par l’agrégation. Une autre simplification couramment faite étant l’absence de prise en compte des intensités de consommation, il a été proposé une démarche visant à intégrer diverses informations de la littérature au sein d’une même formulation probabiliste.

  • Titre traduit

    Structure and functionality of trophic networks : models and methods


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (207 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 197-207. 157 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2011 298
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.