Caractérisation des interactions microglies-astrocytes et de leurs conséquences fonctionnelles sur la neurotransmission

par Sârrah Ben Achour

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Alain Bessis.

Soutenue en 2011

à Paris 6 .


  • Résumé

    Des années de recherches intensives et l’accumulation de nombreuses données ont confirmé la complexité et la variété des fonctions qu’assurent les cellules gliales. Par exemple, les rôles des cellules gliales dans la formation, la maturation, et la plasticité des synapses, de même que leurs fonctions immunitaires dans le système nerveux sont particulièrement étudiés. Tandis que les astrocytes , un sous type de cellues gliales, possèdent la capacité de dialoguer avec les neurones via leur répertoire de récepteurs aux neurotransmetteurs et la libe��ration de gliotransmetteurs (glutamate, ATP, D-sérine), les microglies quant à elles, peuvent détecter les altérations tissulaires pathologiques, acquérir les caractéristiques de macrophages et participer au développement de la réponse immunitaire. L’inflammation est une caractéristique commune à la majorité des maladies du système nerveux central (SNC) présentant une perte des synapses et/ou une altération de la transmission synaptique. Pourtant, les mécanismes inflammatoires impliqués dans la modulation de la transmission synaptique et de l’activité neuronale restent mal caractérisés. Les microglies constituent les effecteurs principaux de l’inflammation dans le SNC. En conditions inflammatoires, elles libèrent de nombreux facteurs tels que des cytokines, des chimiokines, de l’oxyde nitrique et des facteurs de croissances, qui peuvent affecter la transmission neuronale. Outre ces molécules, les microglies peuvent également libérer des gliotransmetteurs (glutamate, ATP, GABA, …). Enfin, dans le SNC sain, les microglies ont un profil distinct de celui des macrophages, et leurs fonctions en conditions non-pathologiques commencent tout juste à être explorée. Mon travail de recherche a pour but de déterminer le rôle des microglies dans la modulation de l’activité neuronale lors de l’initiation de l’inflammation ainsi qu’en conditions non pathologiques. Les microglies ont été sélectivement stimulées par l’application de lipopolysaccharide bactérien (LPS), un ligand du récepteur TLR4 (Toll Like Receptor-4). L’enregistrement des neurones CA1 dans des tranches aigues d’hippocampe indique que le LPS induit une augmentation de la fréquence des courants postsynaptiques (PSC) AMPAergique dans les premières minutes suivant l’application de LPS sans changement de l’amplitude. L’électrophysiologie en tranches aigües combinée aux expériences in vitro montrent que lors de l’initiation de l’inflammation, les astrocytes jouent le rôle d’intermédiaires dans la communication entre microglies et neurones. Cette voie de signalisation entre microglies, astrocytes et neurones met en jeu des transmetteurs classiques tels que l’ATP et le glutamate. Nous avons donc étudié si, en conditions non pathologiques, la microglie participe également activement à la modulation de la transmission synaptique à travers le réseau astrocytaire. Nous nous sommes plus particulièrement concentré sur la communication microglie-astrocyte. En mesurant l’ATP libéré en réponse au glutamate sur des cultures d’astrocytes ou de microglies et des cultures mixtes, nous avons montré que les astrocytes sont capables de libérer de l’ATP uniquement en présence de microglies. Ces résultats ainsi que les expériences d’imagerie calcique suggèrent que la microglie peu moduler la libération d’ATP astrocytaire en réponse au glutamate sans affecter les changements de [Ca2+]i, un indicateur de l’activité cellulaire associé avec de nombreux mécanismes de libération de gliotransmetteurs. Ces résultats suggèrent que l’ATP libéré par les astrocytes nécessite une interaction fonctionnelle entre microglie et astrocyte, qu’il reste à identifier. L’ensemble de nos données indique que la microglie peut moduler la gliotransmission astrocytaire et devrait donc être considérée comme un nouveau partenaire potentiel pour la régulation des fonctions astrocytaires à la synapse durant les premières étapes de l’inflammation et en conditions non pathologiques

  • Titre traduit

    Caracterisation of microglia-astrocyte interactions and their functional consequences on neurotransmission


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([257] p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 191-242. 554 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8607
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris6 2011 217
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.