Dopamine transporter (DAT) activity regulates the induction of synaptic plasticity in rodent prefontal cortex

par Jing Bai

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Satoru Otani et de Yongdi Zhou.

Soutenue en 2011

à Paris 6 en cotutelle avec l'East China Normal University (Shanghai) .

  • Titre traduit

    L'activité du transporteur de la dopamine (DAT) régule l'induction de la plasticité synaptique dans le cortex préfrontal du rongeur


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le transporteur de la dopamine (DAT) est la principale cible des psychostimulants. Dans cette thèse, par l’utilisation d’outils génétiques et pharmacologiques chez le rongeur, nous avons étudié le rôle de DAT sur l’induction de la plasticité synaptique dans le cortex préfrontal (CPF). 1) sur des coupes de PFC chez le rat, nous pouvions induire une dépression à long terme (DLT) dopamine (DA) dépendante. Cette DLT requérait les activations de PLC, PKC et ERK1/2 et était bloquée par un inhibiteur spécifique de DAT: GBR12909. L’augmentation excessive de DA, due à l’inhibition de DAT, bloquait la DLT en agissant sur D1R. De plus la co-application du potentiateur allostérique du récepteur mGluR5 CDPPB annulait l’effet bloquant de GBR12909 et rétablissait ainsi la DLT. Ces induction et rétablissement de DLT étaient corrélés avec le niveau de phosphorylation de ERK1/2. 2) en utilisant des souris DAT-KO, un modèle génétique d’hyperdopaminergie, nous trouvions que la stimulation à haute fréquence (SHF) induisant une potentiation à court terme chez les souris sauvages mène à une potentiation à long terme (PLT) chez les souris DAT-KO. La PLT facilitée était dépendante de la suractivation des D1R durant la stimulation et abolie par CDPPB. La facilitation de la PLT était reproduite chez les souris sauvages par l’application de GBR12909 durant la SHF. Ces résultats indiquent que l’hyperdopaminergie causée par la dysfonction de DAT facilite la LTP et bloque la LTD dans le CPF du rongeur, ainsi DAT dans le CPF joue des rôles fonctionnels importants. Nous suggérons alors que l’anormalité de la plasticité synaptique causée par la dysfonction de DAT doit mener à des troubles cognitifs

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([259] p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 183-235. 648 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8520
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2011 210
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.