Quelques conséquences de la convergence locale faible pour les graphes aléatoires

par Justin Salez

Thèse de doctorat en Mathématiques

Sous la direction de François Baccelli et de Marc Lelarge.

Soutenue en 2011

à Paris 6 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Some implications of local weak convergence for sparse random graphs


  • Résumé

    Dans la limite “diluée” où les nombres d'arêtes et de sommets divergent de manière comparable, on s'attend à ce que le comportement asymptotique de nombreux invariants de graphes ne dépende que de statistiques purement locales. Cette heuristique provient de l'étude thermodynamique de certains systèmes désordonnés en physique statistique, où la contribution microscopique de chaque particule est insensible aux perturbations lointaines. Mathématiquement, une telle absence d'interactions à longue portée se traduit par la continuité de l'invariant vis-à-vis de la topologie de la convergence locale faible. En particulier, l'invariant admettra une limite déterministe le long de la plupart des suites de graphes aléatoires classiques, et pourra être efficacement approximé par des algorithmes locaux et distribués, indépendamment de la taille totale du système. Dans cette thèse, nous étudions quatre invariants de graphes qui jouent un rôle essentiel en théorie comme dans les applications : la distribution spectrale empirique, la dimension du noyau de la matrice d'adjacence, la taille d'un couplage maximum, et le polynôme énumérant certaines familles de sous-graphes couvrants. Nous montrons qu'il existe une unique manière localement cohérente d'étendre chacune de ces notions aux limites locales faibles de graphes finis, et que ce prolongement est continu. Pour les modèles de graphes aléatoires classiques, les équations de cohérence locale se simplifient en une équation aux distributions que nous résolvons explicitement. Cela conduit à de nouvelles formules asymptotiques, ainsi qu'à la simplification, l'unification et la généralisation de divers résultats jusqu'alors isolés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (90 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 83-90. 105 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie . Section Mathématiques-Informatique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2011 179
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.