De la génétique des populations à l'immunologie : les interférons chez l'homme

par Jérémy Manry

Thèse de doctorat en Génétique

Sous la direction de Lluis Quintana-Murci.

Soutenue en 2011

à Paris 6 .


  • Résumé

    Les interférons (IFNs) sont des cytokines ayant un rôle clé dans les réponses immunitaires innée et adaptative. J’ai séquencé ici les 27 gènes codant les IFNs et leurs récepteurs dans un panel multiethnique. Nos résultats montrent que certains gènes comme IFNA6, IFNA8 et IFNG remplissent des fonctions essentielles dans la défense de l’hôte. Au contraire, le fait que d’autres gènes tels que IFNA10 et IFNE1 accumulent des mutations faux-sens et non-sens à de fortes fréquences dans la population, suggère une plus grande redondance. Enfin, les IFNs de type-III apparaissent comme étant les cibles de la sélection positive, spécifiquement dans les populations non-africaines, en raison d’une résistance plus accrue aux pressions virales. Pour conclure, notre approche de génétique évolutive révèle que les différents IFNs chez l’homme n’ont pas la même importance biologique, suggérant que certains représentent de meilleures cibles que d’autres pour être utilisés dans des études cliniques

  • Titre traduit

    From population genetics to immunology : the case of the interferons in humans


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (150 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 105-118. 200 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2011 158
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.