Analyse phénotypique comparative des cellules dentaires et osseuses

par Dominique Hotton

Thèse de doctorat en Physiologie et physiopathologie

Sous la direction de El-Hassan Shabana.

Soutenue en 2011

à Paris 6 .


  • Résumé

    Le squelette oral est particulier dans l’organisme par la diversité des tissus minéralisés dentaires et osseux qui le compose. La première partie de ce travail porte sur les patrons d’expression d’effecteurs de la biominéralisation (calbindine-D28k, phosphatase alcaline et amélogénine) au cours de l’amélogénèse sur notre modèle de l’incisive à croissance continue de rongeur et avec une série de techniques adaptées à l’étude des tissus minéralisés. Les résultats montrent que les patrons d’expression de ces effecteurs sont contrôlés de façon singulière dans les cellules dentaires à des phases critiques pour la formation du tissu. Ces données sont accompagnées par des résultats sur les protéines de la matrice extracellulaires spécifiques de chacun des tissus, émail, dentine et os. La deuxième partie de ce mémoire est basée sur la découverte de niveaux d’expression importants des protéines amélaires dans l’os, par RT qPCR, alors que des études classiques considéraient que l’amélogénine, l’améloblastine et l’énaméline sont spécifiques des tissus dentaires. Nous avons revisité l’expression des protéines de l’émail comparativement dans les tissus minéralisés des maxillaires et du squelette axial. Nos résultats montrent que le tissu osseux des mâchoires se singularise par une expression des protéines de l’émail

  • Titre traduit

    Phenotypical comparative analysis of dental and bone cells


  • Résumé

    The oral skeleton is particular by the biodiversity of the mineralized tissues by the presence of bones and teeth. The first part of this work concerns the expression patterns of biomineralization effectors (calbindin-D28k, alkaline phosphatase, amelogenin) during amelogenesis using our model continuously growing rodent tooth and several adapted technical procedure to the study of mineralized tissues. The results show that the patterns of these effectors are controled by a singular way in the dental cells with critical phases for tissue formation. These data are supported by results on specific proteins of the extracellular matrix of enamel during dentin and bone formation. The second part of this thesis is based on the finding of high expression levels of the enamel genes in bone by RT qPCR. Amelogenin, ameloblastin and enamelin are traditionally considered specific for dental cells and tissues. We comparatively evaluated the enamel proteins expression in the jaw and the axial skeleton using descriptive immunohistochemistry and in situ hybridization. Our results show that the oral bone tissue is singularised by enamel proteins and RNA expression

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (169 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 104-123. 354 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8326
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2011 149
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.