Rôle des covariations dans la formation des premières impressions : études comportementales et électrophysiologiques

par Lucile Gamond

Thèse de doctorat en Neurosciences cognitives

Sous la direction de Nathalie George et de Catherine Tallon-Baudry.

Soutenue en 2011

à Paris 6 .


  • Résumé

    Lorsque nous rencontrons une personne pour la première fois, nous nous en formons spontanément une première impression, qui implique des processus de catégorisation. Nous avons postulé que cette opération serait basée sur la perception de covariations entre des caractéristiques physiques et des traits de personnalité. Nous avons donc étudié le rôle de ces covariations dans les réponses neurales et comportementales liées à la formation des premières impressions. Nous avons montré, dans une première étude en magnétoencéphalographie, qu’une exposition à une covariation entre un trait physique facial et un trait de personnalité influence les réponses cérébrales précoces (dès 60-85 ms) à de nouveaux visages, indiquant que le trait physique pertinent pour la covariation a été extrait et intégré aux traitements perceptifs de nouveaux visages. Dans une seconde étude, en comportement, nous avons mis en évidence que l’exposition à une covariation ne permet d’induire un biais comportemental que dans certaines conditions d’apprentissage, se rapprochant des conditions écologiques de perception de la personne. Malgré l’absence d’influence de nos manipulations expérimentales sur la nature des jugements de personnalité formulés explicitement, nous proposons que l’exposition de courte durée à une covariation permette l’acquisition de connaissances importantes pour la formation des premières impressions telles que l’existence de traits physiques pertinents et leur association avec des traits de personnalité. Ces connaissances seraient ensuite généralisées et utilisées lors de la perception et de la catégorisation de visages nouvellement rencontrés

  • Titre traduit

    Role of covariations in first impressions formation : behavioural and electrophysiological studies


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (264 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 197-224. 564 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8416
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2011 86
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.