Optical traps for Ultracold Metestable Helium atoms

par Juliette Simonet

Thèse de doctorat en Physique quantique

Sous la direction de Michèle Leduc.

Soutenue en 2011

à Paris 6 .

  • Titre traduit

    Pièges optiques pour l'helium métastable ultrafroid


  • Résumé

    Les thématiques abordées dans ce mémoire illustrent deux spécificités des gaz ultrafroids d'Hélium métastable. D'une part la simplicité de la structure atomique permet des évaluations théoriques précises, dont la comparaison avec des données expérimentales fournit une meilleure compréhension de la QED. D'autre part la grande énergie interne de He* offre une méthode de détection unique via les ionisations Penning. Cette thèse présente la construction et la caractérisation d'un nouveau piège magnétique offrant un large accès optique et permettant ainsi de combiner la production d'un condensat de Bose-Einstein et son chargement in situ dans un réseau optique 3D. Les fondements théoriques des expériences prévues dans ces potentiels optiques sont ensuite détaillés. Dans un piège dipolaire croisé, l'influence du champ magnétique, devenu un paramètre libre, sur les taux de collisions Penning peut être mesurée et comparée à une nouvelle évaluation théorique. Concernant l'Hélium dans des réseaux optiques, deux sujets sont développés : l'effet du confinement sur les collisions inélastiques Penning (réseau 1D), ainsi que la modélisation des pertes Penning dans un modèle de Bose-Hubbard dissipatif (réseau 3D). Enfin, nous présentons la première mesure directe de la transition dipolaire magnétique 23S1→ 23P2, liant les familles singulet et triplet de 4He. Cette expérience de spectroscopie, réalisée dans le groupe de W. Vassen (LaserLAB Amsterdam), allie le domaine des atomes froids aux techniques des peignes de fréquences, afin d'obtenir une précision de 5 kHz.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (163 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 153-163. 144 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2011 55
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.