Réactions de réduction radicalaires impliquant des complexes du titane et du fer

par Audrey Ekomie-Engone

Thèse de doctorat en Chimie organique

Sous la direction de Emmanuel Lacôte.

Soutenue en 2011

à Paris 6 .


  • Résumé

    Les métaux de transition trouvent à ce jour de nombreuses applications dans le domaine de la synthèse organique. Certaines de ces applications reposent sur des processus homolytiques. Parmi celles-ci, les systèmes métal/hydrure font l'objet d'un intérêt croissant auprès de la communauté organicienne pour la formation sélective de liaisons chimiques. Ce manuscrit est consacré à l’étude de la mise au point de nouveaux médiateurs radicalaires de type métal/hydrure impliquant des complexes du fer et du titane et de leur réactivité vis à vis des organohaloge��nés. La réaction de réduction catalysée par le fer a également fait l’objet d’une étude mécanistique appuyée par les techniques de voltamétrie cyclique

  • Titre traduit

    Titanium and iron-mediated catalyzed radical reduction


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([177] p.)
  • Annexes : Notes bibliogr. 227 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2011 18
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.