Caractérisation physicochimique et compréhension des propriétés de vectorisation des nanoparticules lipidots pour les applications biomédicales

par Thomas Delmas

Thèse de doctorat en Chimie Physique et Chimie Analytique

Sous la direction de Jérôme Bibette.

Soutenue en 2011

à Paris 6 .


  • Résumé

    Ce travail de thèse avait pour objectif de mieux caractériser la physicochimie du système de nanoémulsions, afin de comprendre quels sont les paramètres cruciaux gouvernant les propriétés applicatives de ces nanoparticules lipidiques (LNP) en termes d'encapsulation/relargage de molécules et de comportement biologique. Les bases thermodynamique des LNP ont tout d'abord été étudiées afin de proposer un protocole de fabrication adéquat et une stratégie de stabilisation adaptée à ces systèmes métastables. Le domaine de formulation a ensuite été exploré afin d'évaluer les paramètres importants pour la fabrication de formulations stables de taille comprise entre 20 et 200 nm. Une caractérisation physicochimique détaillée des LNP a ensuite permis de comprendre la dynamique interne de ces nanogouttes de lipides. L'obtention d'un état amorphe de viscosité modulable permet d'encapsuler de nombreuses molécules et d'en contrôler la cinétique de relargage depuis les LNP. Suite à leur mise en contact avec le milieu biologique, ces nanoparticules sont bien tolérées in vitro et in vivo après injection systémique, mais peuvent être déstabilisées après dilution importante dans des milieux complexes. Enfin, la modulation des paramètres de formulation a permis d'accéder à une nouvelle forme physique des LNP, les gels, offrant de nouvelles opportunités pour l'encapsulation et le relargage de molécules

  • Titre traduit

    Physicochemical characterization and understanding of the applicative properties of lipidots nanoparticles for biomedical applications


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (327 p.)
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres. 265 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?