Cellules souches pulpaires et réparation dentinaire

par Yassine Harichane

Thèse de doctorat en Odontologie

Sous la direction de Odile Kellermann et de Anne Poliard.

Soutenue en 2011

à Paris 5 .


  • Résumé

    La recherche sur les cellules souches pourrait proposer une alternative conservatrice et biocompatible aux traitements actuels basés sur une approche biomécanique. Lors d’une lésion dentinaire, des cellules souches pulpaires sont recrutées pour participer à la formation d’une dentine réparatrice. Mon travail de thèse a eu pour objectifs d’apporter des éléments de réponse sur (i) les propriétés des progéniteurs pulpaires (ii) les voies de signalisation (signaux, récepteurs…) qui assurent leur recrutement le long du lignage ostéo-odontogénique (iii) la capacité de cellules souches pulpaires à favoriser la réparation dentinaire après implantation dans une dent lésée. Les travaux ont porté sur 3 axes : Axe in vitro. Des lignées cellulaires dérivées de pulpe dentaire d’embryons de souris présentant des propriétés de cellules souches ont été établies et caractérisées. Ces lignées (A4, C5, H8) maintiennent un phénotype stable à l’état de précurseurs et ne se différencient jamais spontanément. Axe in vivo. L’implantation de molécules bioactives (peptides d’amélogénine) ou des cellules souches pulpaires A4 dans la première molaire maxillaire de rat, favorise la formation de dentine réparatrice. Axe imagerie. Nous avons contribué au développement de nouveaux outils d'imagerie tomographique à rayons X permettant des analyses tridimensionnelles à la fois qualitatives et quantitatives des tissus osseux et dentaires en confrontant les données obtenues par histologie classique à celles visualisées et quantifiées via l’imagerie tomographique micro-CT.

  • Titre traduit

    Dental pulp stem cells and dentin reparation


  • Résumé

    Stem cell based research may provide a conservative alternative to current treatments based on a biochemical approach. My thesis work was founded on 3 complementary approaches in order to pave the way to the development of new conservative tools in Biodentistry. In vitro axis. We derived cell lines from the dental pulp of mouse embryo displaying stem cell properties. These stem cells evidenced the formal demonstration that multipotent stem cells do exist in the pulp. In vivo axis. Our data show that the implantation of bioactive molecules or dental pulp stem cells in the first maxillary molar of rat leads to the repair of pulp exposure. In silico axis. We contributed to the development of new imaging tools allowing quantitative and qualitative analysis of hard tissues in a non-invasive way.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (348 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 299-320

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque médicale Cochin-Port Royal (Paris). Service commun de la documentation. Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque d'Odontologie (Montrouge, Hauts-de-Seine). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.