Dégénérescence rétinienne chez la souris rd10 Implication de SIRT 1 et PGC-1 alpha ?

par Ilhame Ameqrane

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Marc Abitbol.

Soutenue en 2011

à Paris 5 .

  • Titre traduit

    Involvement of SIRT 1 and PGC-1 alpha in rd10 retinal degeneration


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les rétinopathies pigmentaires constituent un groupe d’affections rétiniennes héréditaires touchant 1/4000ème de la population dans les pays occidentaux et présentant une dégénérescence progressive des photorécepteurs conduisant, à plus ou moins longue échéance, à la cécité. Malgré les nombreux travaux portant sur ces pathologies, il n’existe à ce jour aucun traitement efficace pour prévenir la perte des photorécepteurs. Il est donc nécessaire de mieux connaître les voies de signalisations impliquées dans l’évolution des dégénérescences rétiniennes. Parmi les modèles d’étude de ces pathologies, nous avons choisi de travailler avec la souris rd10 qui présente un avantage certain car la dégénérescence rétinienne débute au stade post natal 18 jours, soit après la mise en place des différentes couches rétinienne. SIRT 1 est une protéine déacétylase étudiée notamment dans le cadre du fonctionnement cérébral basal et des dégénérescences affectant le système nerveux central. Cette protéine joue un rôle essentiel dans la survie cellulaire, l’homéostasie énergétique et la réparation de l’ADN. Une de ces cibles est la protéine PGC-1 alpha, qui a surtout été étudiée pour son rôle dans le métabolisme cellulaire et mitochondrial. Des études récentes ont montré que la désacétylation de PGC-1 alpha par SIRT 1 permettait de réduire la mort neuronale inhérente à des pathologies telles la maladie d’Alzheimer et de Huntington. La rétine est un tissu nerveux appartenant au système nerveux central. Nous nous sommes donc intéressés à l’implication possible de SIRT 1 et de PGC-1 alpha lors d’une dégénérescence rétinienne, notamment la rétinopathie pigmentaire. Cependant, aucune étude de ces protéines n’a été menée dans la rétine, normale ou dégénérative. Dans un premier temps, nos travaux ont porté sur la caractérisation de SIRT 1 et PGC-1 alpha dans la rétine de souris normale. Chez la souris rd10, nous avons montré une altération de l’expression de SIRT 1 au cours de la dégénérescence. Celle-ci est corrélée à l’apoptose des photorécepteurs. Enfin, l’étude de PGC-1 alpha dans la rétine de souris rd10 a montré une diminution de son acétylation dès les stades précoces de la dégénérescence rétinienne, supposant que l’activation de la protéine est augmentée pendant le processus dégénératif. La désacétylation de PGC-1 alpha étant effectuée par SIRT 1, ce résultat suggère que la régulation de la voie SIRT 1/ PGC-1 alpha pourrait être importante au cours des dégénérescences rétiniennes. Cette étude est la première à caractériser SIRT 1 et PGC-1 alpha dans les différentes couches rétiniennes de même que la première à mettre en évidence l’implication probable de ces protéines au cours de la dégénérescence rétinienne.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (219 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 205-219

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque médicale Cochin-Port Royal (Paris). Service commun de la documentation. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.