Régulation de la virulence de Francisella tularensis par les petits ARN non codants

par Guillaume Postic

Thèse de doctorat en Microbiologie

Sous la direction de Karin L Meibom.

Soutenue en 2011

à Paris 5 .


  • Résumé

    Les petits ARN non codants sont des régulateurs importants chez les procaryotes, où ils jouent des rôles essentiels dans divers processus cellulaires. Francisella tularensis est une bactérie à Gram négatif hautement pathogène causant la tularémie chez les humains et les animaux. Les réseaux de régulation permettant à cet organisme de survivre dans de multiples environnements sont peu connus et aucun petit ARN n’avait été identifié jusqu’à présent. Nous avons démontré expérimentalement que la souche LVS de F. Tularensis exprimait des homologues de plusieurs petits ARN très conservés parmi les bactéries. Nous avons aussi découvert trois petits ARN abondants ne partageant aucune homologie de séquence avec des transcrits régulateurs connus. Nous avons appelé ces petits ARN FtrA, FtrB et Fvr1, respectivement pour Francisella tularensis petit ARN A et B, et Francisella virulence ARN 1. Une délétion des locus ftrA ou ftrB a conduit à des changements significatifs dans l’expression de plusieurs ARNm, parmi lesquels se trouvent probablement les cibles de ces petits ARN. Toutefois, seule une surexpression de Fvr1 a significativement altéré la réplication de F. Tularensis dans des cellules humaines et murines, ainsi que sa faculté d’induire la maladie dans un modèle murin d’infection. Nous avons identifié comme cible de Fvr1 un régulateur transcriptionnel putatif, FTL_1293. Beaucoup de petits ARN bactériens, en association avec la protéine chaperon Hfq, agissent par appariements de bases imparfaits avec l’ARNm cible dans la région 5’, pour empêcher les ribosomes d’initier la traduction. De façon surprenante, nous rapportons ici que Fvr1 inhibe FTL_1293 indépendamment de Hfq, via un appariement de bases au sein de la séquence codante de l’ARNm.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Small non-coding RNAs (sRNAs) are regarded as important regulators in prokaryotes and play essential roles in diverse cellular processes. Francisella tularensis is a highly pathogenic Gramnegative bacterium that causes the disease tularemia in humans and animals. Relatively little is known about the regulatory networks existing in this organism that allows it to survive in a wide array of environments and no sRNA regulators have been identified so far. Using a cDNA cloning and sequencing approach, we have shown that F. Tularensis strain LVS expresses homologues of several sRNAs that are well-conserved among diverse bacteria. We have also discovered three abundant sRNAs that share no sequence similarity or conserved genomic context with any previously annotated regulatory transcripts. We called these sRNAs FtrA, FtrB and Fvr1 for Francisella tularensis sRNA A and B, and Francisella virulence RNA 1, respectively. Deletion of either of ftrA or ftrB loci led to significant changes in the expression of several mRNAs that likely include the cognate target(s) of these sRNAs. However, only overexpression of Fvr1 significantly altered F. Tularensis replication in murine and human cells, or its ability to induce disease in a mouse model of F. Tularensis infection. We have identified FTL_1293, a putative transcriptional regulator, as a Fvr1 target. Many bacterial sRNAs, together with the chaperone Hfq, act by imperfect base-pairing with target mRNAs in the 5' region to prevent ribosomes from initiating translation. Surprisingly, we report here that Fvr1 silences F. Tularensis FTL_1293 mRNA via a base-pairing within the coding sequence, in an Hfq-independent fashion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (185 f.)
  • Notes : Publication non reproduite à la demande de l'auteur
  • Annexes : Bibliogr. f. 155-174

Où se trouve cette thèse\u00a0?