Les tentatives de suicide répétées

par Loïc Boissière

Thèse de doctorat en Psychologie clinique

Sous la direction de Catherine Chabert.

Soutenue en 2011

à Paris 5 .


  • Résumé

    A partir d’une étude casuistique reposant sur un échantillon d’une dizaine de sujets, ce travail se propose d’élucider les ressorts dynamiques de l’installation dans un processus de répétition du geste suicidaire, de l’adolescence à l’entrée dans l’âge adulte. Il s’articule, à partir d’une méthodologie clinique et projective, autour de la mise à l’épreuve de trois hypothèses principales. La première suppose le caractère trans-structural de cette conduite symptomatique. La seconde fait le lien avec des difficultés spécifiques du traitement de la perte à partir desquelles peuvent s’induire, troisième hypothèse, des défaillances de l’élaboration fantasmatique, conduisant au passage à l’acte. Des défaillances fantasmatiques dont nous pensons qu’elles pourraient procéder d’une coalescence traumatique entre interne et externe d’une part, d’une inhibition de la conflictualité intrapsychique d’autre part, notamment sur le versant de l’agressivité. Nous aurions alors à faire à deux processus distincts de répétition suicidaire. Le premier que l’on pourrait qualifier de réactionnel, dans la dépendance à la survenue réitérée d’évènements externes, le second se soutenant d’une dimension de compulsion.

  • Titre traduit

    Repeated suicide attempts


  • Résumé

    From a casuistry study based on a sample of dozen subjects, this work will try to elucidate the psychological motivation of the repeated settlement into a process of suicidal act, from teenage years to early adulthood. Its purpose is to challenge three major theories on the ground of a clinical and projective methodology. The first one assumes the trans-structural aspect of this symptomatic behaviour. The second one makes a connection with the loss treatment from which can be inferred-that is the third hypothesis- failures of the fantastical development, leading to the suicidal act. We assume such failures could both result, on the one hand, a traumatic coalescence between internal and external and, on the other hand, from the inhibition of the intrapsychic conflictual aspect, particularly concerning aggressivity. We would therefore be facing two separate process of suicidal repetition. First, a reactionnal one, due to its dependence on the repetition of external events, and then a second one, rooted in compulsion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (533, 148 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 541-553

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 13083
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.