Emergence de la subjectivité dans le transfert en "visioconsultation" : une étude clinique

par Lise Haddouk

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Yolande Govindama et de François Marty.

Soutenue en 2011

à Paris 5 .


  • Résumé

    L'apparition des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans nos sociétés post-modernes a modifié notre rapport au temps, à l'espace et aux relations intersubjectives. Nous avons étudié les usages des TIC d'une façon transversale, allant d'une dimension socio-culturelle vers une dimension psychologique. Tout en remarquant que les phénomènes impliqués dans les usages des TIC étaient souvent en lien avec le narcissisme, nous avons pensé à une adaptation possible des TIC en psychologie clinique. Nous avons conceptualisé un cadre permettant une situation d'entretien clinique comparable, bien que non identique à une situation d'entretien classique. Nous avons mis en ligne un dispositif grâce auquel nous avons réalisé des "visioconsultations" avec deux groupes de sujets. Le premier groupe était composé de personnes déjà suivies dans un cadre classique en cabinet, le deuxième groupe de personnes rencontrées via notre dispositif. L'analyse thématique des entretiens et l'apport d'une échelle quantitative visant à évaluer l'évitement social ont permis de valider le fait qu'une rencontre en face à face soit possible, dans des conditions impliquant le corps du clinicien et du patient et permettant l'accès aux registres conscient et inconscient du discours. Nous avons pu repérer l'émergence de la subjectivité du patient, saisir sa problématique, manier le transfert et le contre-transfert. Nous avons validé le fait que le dispositif ne favorise pas la dépendance à l'outil et n'engendre pas la mise en place d'une situation narcissique, par un effet de miroir. Bien au contraire, il a fait fonction d'espace tiers dans la relation duelle entre clinicien et patient.

  • Titre traduit

    Emergence of subjectivity in videoconference transference


  • Résumé

    The appearance of information and communication technologies (ICT) in our post-modern societies has changed our link to time, space and interpersonal relationships. We have studied ICT uses from a socio-cultural way to a psychological one. While noticing that phenomena involved in ICT uses were often related to narcissim, we thought to a possible adaptation of ICT in the field of clinical psychology. We created a framework allowing an interview situation comparable to a classical interview situation, even if not identical. We used an online device to do "videoconsultations" with two groups of subjects. The first one was composed of people already followed up in a classical framework in a surgery, the second group of people we met via our online device. The thematic analysis of the interviews and the contribution of a quantitative scale aiming to evaluate social avoidance permitted to validate the fact that a face to face encounter was possible, in some conditions involving the clinician's and the patient's bodies and allowing access to conscious and unconscious sides of the speech. We could notice the emergence of patient's subjectivity, seize his problems, handle the transference and the counter-transference. We validated the fact that the device did not facilitate dependency to the tool and did not create a narcissistic situation, on the contrary, he had a function of third space in the dual contact between clinician and patient.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (478 f.)
  • Notes : Publication non reproduite à la demande de l’auteur
  • Annexes : Bibliogr. f. 459-476. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.