Traitement des émotions et études des liens entre la mémoire et les émotions dans la maladie d'Alzheimer

par Virginie Jacqueline Goutte

Thèse de doctorat en Neuropsychologie

Sous la direction de Anne-Marie Ergis.

Soutenue en 2011

à Paris 5 .


  • Résumé

    L’objectif de ce travail était 1) d’étudier le traitement des émotions dans différentes modalités sensorielles (visuelle et auditive) dans la maladie d’Alzheimer (MA), et 2) d’examiner les liens entre la mémoire et les émotions chez les patients MA. Dans une première expérience, nous avons exploré le traitement des émotions faciales et auditives. Nos résultats ont permis de mettre en évidence des déficits différents selon la modalité : les patients présentaient des difficultés pour identifier les émotions de colère, de peur, de dégoût et de tristesse sur des visages, alors que pour la modalité auditive, seule la joie était moins bien reconnue. Dans une deuxième expérience, nous avons utilisé une tâche d’amorçage d’identification perceptive de mots positifs, négatifs et neutres. Nous avons tout d’abord observé un effet d’amorçage perceptif préservé dans la MA. Par ailleurs, l’amplitude relative d’amorçage était plus importante pour les mots négatifs chez tous les sujets, ce qui suggère la présence d’un biais de positivité, préservé également dans la MA. Enfin, les mots connotés émotionnellement étaient mieux reconnus que les neutres par tous les sujets. L’expérience 3 consistait en une tâche d’amorçage subliminal avec effet de simple exposition pour des visages non familiers. Nous avons utilisé des paires amorces-cibles présentées soit deux fois, soit six fois, avec des amorces gaies, tristes ou neutres, et les cibles toujours neutres. Pour la tâche de préférence, les résultats ont montré qu’après 2 expositions, les participants préféraient les cibles aux distracteurs, lorsqu’elles avaient été associées à des amorces négatives. Par contre, après 6 expositions, les visages-cibles qui avaient été associés à visages-amorces positifs étaient préférés par tous les sujets. Ce travail de thèse a permis de mettre en évidence une perturbation du traitement des émotions faciales et auditives dans la MA. Cependant, un effet du matériel émotionnel sur la mémoire explicite et implicite a été mis en évidence chez les patients.

  • Titre traduit

    Emotional processing and relationship between memory and emotion in Alzheimer's disease


  • Résumé

    The aims of the current research were: 1) to study emotional processing in different modalities (visual or auditory), and 2) to examine the relationships between memory and emotions in Alzheimer’s disease (AD). In the first experiment, we explored the processing of facial and auditive emotions. Our results showed different deficits depending on the modality: patients were impaired in the identification of anger, fear, disgust and sadness on faces, whereas for the auditory modality only happiness recognition was impaired. In the second experiment, we used a perceptual identification task for words with positive, negative and neutral valence. First of all we observed a preserved perceptual priming effect in AD. Moreover, the magnitude of priming was more important for negative words, indicating the presence of a positivity bias, also preserved in AD. Finally, emotional words were better recognized than neutral words by all subjects. Experiment 3 consisted of a subliminal priming task with mere exposure effect for unfamiliar faces. We used prime-target pairs presented either twice or six times. Primes were happy, sad or neutral pictures of faces, and targets were all neutral faces. In the preference task, the results showed that after 2 expositions, all the participants preferred targets that had been associated with sad primes. After 6 expositions, the target faces that had been associated with happy prime faces were preferred by all subjects. This research allowed to confirm and define an impairment of emotional processing in AD. However, an effect of emotional material on explicit and implicit memory has been observed.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (325 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 240-279

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 13222
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.