Modalités du fonctionnement pulsionnel des enfants en période de latence : apport des épreuves projectives

par Neslihan Gurol

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Michèle Emmanuelli et de Tevfika Tunaboylu.

Soutenue en 2011

à Paris 5 .


  • Résumé

    D'après Freud (1905) la période de latence est désignée par un calme relatif des excitations internes. Pourtant les recherches indiquent que la majorité des enfants qui viennent consulter dans les centres de pédo-psychiatrie pour des difficultés psychologiques appartiennent à cette tranche d'âge, entre 6-10 ans. Selon certains auteurs, cette période serait peut-être en voie de disparition depuis une dizaine d’années, du fait à la fois de modifications majeures de la société et de la famille mais aussi de l’émergence des technologies numériques. Dans notre recherche, nous avons retenu comme problématique centrale, la question suivante: « Les modifications socioculturelles contemporaines empêchent-ils ou non l’organisation de la phase de la latence? ». Notre but est de mettre en épreuve l'existence d'une période de latence et d'une possible maîtrise pulsionnelle malgré le monde moderne où se densifie le bombardement d'excitations. En Europe: depuis 30 ans, les changements de la conjugalité ont été majeurs: séparation, monoparentalité, recomposition, l'autorité du père est assouplie. Tout de même, dans la famille turque traditionnelle, le père est toujours considéré le "chef" de l'autorité familiale. Donc si la latence disparaissait à cause de "ce nouveau monde de bombardement d'excitations", cela devrait se refléter dans une telle population. Nous avons travaillé avec 120 enfants non consultants, issus de milieux socio-culturels intermédiaires, de familles nucléaires, sans échec scolaire et sans troubles psychiques manifestes.

  • Titre traduit

    ˜The œcharacteristics of drive functioning of children in latency period and the contribution of projective tests


  • Résumé

    In this research, the drive functioning of children in latency period (6-10 age) will be evaluated. Theoretically, latency period is considered as a developmentally tranquil, less impulsive period and constitutes a preparatory step to the turbulent adolescence. Nevertheless, many authors think that latency period tends to disappear due to actual changing circumstances (more exposure to sexual and aggressive material on medias; the changing structure of the family). The aim of this study is to examine the passing of children in Turkey through this period and their level of impulsivity. In order to examine this process, the two phases of this period will be compared: the first phase of latency period is considered to begin at 6-7 years of age and the second phase, in which the drive control is expected to be installed, at 9-10 years of age. The results of the study, conducted with 120 non-consultant children without a psychiatric diagnosis, show that the characteristics of the latency period tend to change in our century and that the drive control is currently more difficult than before. Furthermore, significant differences are found between sexes: the drive control and the superego development of the girls are more advanced compared to boys.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (183 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 171-180

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 13009
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.