Les dénis et négations de grossesse : Une voie de dégagement de l'emprise maternelle?

par Sarah Seguin

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Bernard Golse et de Gisèle Apter-Gordey.

Soutenue en 2011

à Paris 5 .


  • Résumé

    Les dénis et les négations de grossesse interrogent à plusieurs égards. En effet, la non prise de conscience de l’état de grossesse au-delà du premier trimestre, apparaît comme une préoccupation actuelle, bien que cette entité clinique existe depuis toujours. Les axes sur lesquels les hypothèses se sont centrées concernent le fonctionnement psychique, l’image du corps, les représentations liées à la sexualité et enfin les capacités de traitement de la perte. Ainsi, les femmes qui ont dénié leur grossesse ont été comparées à une population tout-venant par l’utilisation d’une méthodologie projective (Rorschach et TAT). Les résultats révèlent une pluralité des organisations psychiques d’une part, avec des profils plus pathologiques chez les femmes qui ont dénié leur grossesse. D’autre part, des fragilités de l’image du corps, des difficultés de l’expression pulsionnelle libidinale et du traitement de la perte apparaissent dans les deux groupes mais de manière plus marquée dans les situations de grossesses déniées. Par ailleurs les tests projectifs ont permis de mettre en évidence des conduites psychiques communes dans la population clinique. L’une des perspectives d’ouverture de ce travail est d’apporter une dimension longitudinale afin de distinguer clairement en quoi l’ensemble des résultats obtenus concerne leur fonctionnement psychique habituel ou bien si ces éléments sont étroitement liés à cette période si particulière que représente le post-natal.

  • Titre traduit

    Denial and negation of pregnancy


  • Résumé

    Denials or negations of pregnancy are still mis-interpreted phenomena. They have been reported since ages, yet few explainations have been found to better understand them. Here we compare, through projective methodology (Rorschach and TAT), a group of women who went through a pregnancy denial to a group of standard primipare mothers in the post-natal period. Psychic mecanisms, body representation, sexual representation and loss treatment have been studied. Apart from the great diversity of psychical organisation, some women revealed more psychopathological disorders than standard primipare mother. Moreover, fragile body representations as well as low capacity of expresion of libidinal pulsions and difficulties in loss treatment appear more frequently in the first group. Similarities in the psychological patterns of women who denied their pregnancy have also been found. More studies are still needed to evaluate if these results are only due to pregnancy denial or if the post-natal state has a specific influence on the psychology of these young mothers.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (336, 98 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 324-336

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 13166
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.