Impact du langage sur la perception visuelle des visages par le nourrisson : D’une analyse globale aux aspects moteurs de la parole

par Marion Coulon

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Arlette Streri.

Soutenue en 2011

à Paris 5 .


  • Résumé

    Les fœtus perçoivent des sons de parole de façon relativement intelligible in utero. Les enfants naissent donc en possédant des capacités sophistiquées quant au traitement du discours. Cependant, les nouveau-nés voient des visages s’adresser à eux. Qu’apporte la modalité visuelle dans la perception du langage à la naissance ? D’autre part, de nombreuses recherches menées sur l’adulte ont mis en évidence l’implication étroite du système moteur dans la perception du discours. Le langage ne serait donc pas uniquement audio-visuel, mais audio-visuo-moteur. Quelle est l’origine des liens entre perception et aspects visuo-moteurs de la parole ? Dans une première série d’études, nous avons essayé de connaître l’impact chez le nouveau-né d’un visage parlant et les conditions qui permettent sa reconnaissance. Dans une seconde série d’études, nous avons plus précisément étudié le lien audio-visuo-moteur dans la perception du discours et ceci dans deux conditions expérimentales, soit en utilisant l’imitation faciale chez le nouveau-né, soit dans des situations intermodales auditivo-visuelles chez des nourrissons âgés de 3, 6 et 9 mois. Nous voulions ainsi savoir si l’expérience vocale des bébés pouvait avoir une influence sur la représentation de voyelles entendues. Les résultats ont révélé que le lien entre perception et motricité dans la perception du discours est présent dès la naissance, mais que les représentations phonologiques des voyelles mémorisées sont encore fragiles et se clarifient dès lors que le nourrisson produit lui-même la voyelle.

  • Titre traduit

    Impact of language on the visual perception of faces in infants : From a global analysis to the motor aspects of speech


  • Résumé

    Fetuses perceive speech sounds in utero in a relatively intelligible manner. Infants are therefore born with sophisticated speech abilities. However, newborns see faces talking to them. What brings the visual modality in speech perception at birth? Moreover, much adult research evidenced the strong involvement of the motor system in speech perception. Language would thus be not uniquely audio-visual, but rather audio-visuo-motor. What is the origin of the links between perception and visuo-motor aspects of speech? In a first series of studies, we tried to determine the impact of talking faces in newborns and the conditions that allow their recognition. In a second series of studies, we specifically studied the audio-visuo-motor link in speech perception and this, in two experimental conditions, either by using facial imitation in newborns, either with intermodal auditivo-visual situations in 3-, 6- and 9-month-old infants. In this way, we wanted to know if the infants’ vocal experience could have an influence on the representations of heard vowels. The results revealed that the link between perceptive and motor aspects in speech perception are present already at birth, but that the phonological representations of memorized vowels are still fragile and become more robust as soon as the infant produce the vowel.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([7]-202 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 180-199. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 13100
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.