Reconnaissance des visages dynamiques sous différents angles de vue

par Gabriel Arnold

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Éric Siéroff.

Soutenue en 2011

à Paris 5 .


  • Résumé

    Les différentes vues d’un visage sont souvent perçues successivement dans le temps, de manière plus ou moins rapide. Cette proximité temporelle des vues permettrait d’organiser la représentation de l’information faciale de chaque vue. Lors du traitement d’une séquence de vues, les vues peuvent être intégrées en une représentation unique, ou encodées séparément et associées. Nous avons évalué ces processus d’intégration et d’association en variant la durée de chaque vue dans une séquence de rotation du visage. L’intégration des vues nécessite une distribution globale de l’attention sur la séquence et donc une succession rapide des vues. Au contraire, l’association de vues discrètes nécessite une focalisation de l’attention sur chaque vue et donc une succession lente. Nous avons obtenu une meilleure reconnaissance des visages appris avec une séquence rapide (200 ms par vue) qu’avec une séquence lente (700 ms), en faveur d’un processus d’intégration. Cet effet de vitesse n’est pas expliqué par la fluidité du mouvement car la reconnaissance était meilleure pour une séquence de vues que pour une séquence vidéo. Par ailleurs, les effets d’angle de vue obtenus indiquent que lors du traitement d’une séquence de vues, les vues contribuent différemment au développement d’une représentation intégrée de la séquence. L’attention se distribuerait de manière hétérogène sur la séquence, attribuant un poids plus important aux vues les plus proches des vues utilisées pour la reconnaissance du visage. Enfin, les différences hémisphériques ont été évaluées chez des sujets sains et des patients schizophrènes, en comparant des séquences en rotation autour des vues de trois-quarts gauche et de trois-quarts droit.

  • Titre traduit

    Recognition of dynamic faces from different viewpoints


  • Résumé

    The different views of a face are often perceived in temporal sequences. This temporal view proximity may allow the visual system to organize facial information providing by each view. When processing a view sequence, the views may be integrated in a unified representation, or individually encoded and associated. We evaluated the integration process and the association process, by varying the duration of each view in a face rotation sequence. The view integration process requires the global distribution of attention over the view sequence, and thus, a rapid succession of the views. Conversely, the view association process requires the focalization of attention on each view, and thus, a slow succession of the views. We found better recognition of faces learned with a rapid view sequence (200 ms for each view) than with a slow view sequence (700 ms for each view), in favour of the view integration process. This speed effect is not explained by motion smoothness because recognition was also better for a view sequence than for a video sequence. In addition, we found viewpoint effects, which indicate that each view of the sequence does not equally contribute to the development of an integrated representation. The attention may heterogeneously distribute over the view sequence, allocating more weight to the views the closest to the views used for the recognition of the face. Finally, we evaluated hemispheric differences in normal participants and schizophrenic patients, by comparing sequences rotated around left and right three-quarter views.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (187 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 164-183

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12982
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.