Théologie de la prospérité, marché et éthique de la consommation : une étude sur l’église universelle du Royaume de Dieu en France et au Brésil

par Kleber Fernando Rodrigues

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Erwan Dianteill.

Le président du jury était Francis Affergan.

Le jury était composé de Erwan Dianteill, Francis Affergan, Danièle Hervieu-Léger, Michael Löwy.

Les rapporteurs étaient Danièle Hervieu-Léger, Michael Löwy.


  • Résumé

    La recherche sur la théologie de la prospérité dans le contexte de l’Église Universelle du Royaume de Dieu s’inscrit dans les discussions et les débats sur « la globalisation du religieux », les insurrections et les remontées de formes religieuses dans les contextes sociologiques brésilien et français. La fin du XXème siècle et le début du XXIème siècle furent marquée par une (re)construction effervescente de valeurs religieuses qui incite la sociologie à (re)discuter le phénomène religieux à partir de nouveaux paradigmes doctrinaires, qui mettent en question des modèles et des formes anciennes de religiosité dans le domaine évangélique, avec l’apparition de l’Église Universelle, représentante de la théologie de la prospérité, réformulée selon les réalités sociohistoriques brésilienne et française. L’objectif général de ce travail de thèse est d’identifier les possibles « affinités électives » entre la théologie de la prospérité (TP), le sacré et le marché, dans le contexte de la culture de la consommation et en perspective comparative – France et Brésil. Il étudie la démarche eschatologique de l’EURD dans le contexte des Églises évangéliques brésiliennes, afin d’expliquer l’insertion et la visibilité socioreligieuse de cette Église au Brésil, et analyse de quelle manière cette dénomination religieuse sort des frontières brésiliennes et développe un processus d’expansion et d’internationalisation à différents pays du monde, particulièrement la France, un des terrains de notre recherche. Il identifie l’existence d’une polysémie discursive qui circule au sein de l’EURD, illustrée par le discours religieux ancré dans son école théologique pleine de magie, de mystique et de pouvoir. À cet égard, à la théologie de la prospérité produit un discours multivarié, pluridimensionnel et qui entreprend possibles convergences vers à la logique du marché et à l’éthos de consommation de la société contemporaine, qui présentent des ambivalences entre eux, mais qui permettent d’établir des possibles interconnexions entre des idées religieuses et des idées, sens et significations économiques, au sein de la pluralité théologique construite par sa doctrine religieuse et par son éthos intramondain dans l’espace de l’EURD, au Brésil et en France. Finalement, il analyse les possibles approches, des convergences et « affinités électives » entre les concepts théologiques et des idées qui circulent dans la société de consommation, ancrées dans le marché, dans le contexte capitaliste contemporain français et brésilien.

  • Titre traduit

    Theology of prosperity, the market and the ethics of consumption : a study on the universal church of the Kingdom of God in France and Brazil


  • Résumé

    Research efforts on the theology of prosperity in the context of the Universal Church of the Kingdom of God can be inserted in the discussions and debates about “the globalization of religiosity”, which is represented by insurgences and resurgences of religious forms in both the Brazilian and French sociological contexts. The last quarter of the 20th century and also the beginning of the 21st century were marked by a heated (re)construction of religious meanings that led sociology to (re)discuss religious phenomena from new doctrine paradigms that have put into question old-age models and forms of religiosity within the evangelical field following the advent of the Universal Church as a representative of the theology of prosperity, even though reformulated and adapted to the Brazilian and French social and historical realities. The general objective of this work is to identify possible “elective affinities” between the theology of prosperity (TP), the sacred and the market in the context of the culture of consumption in a comparative perspective – France and Brazil. We study the scatological construction of the Universal Church in relation to Brazilian evangelical churches, in order to explain the insertion and socio-religious visibility of this church in Brazil, as well as analyze the manner how this religious denomination trespasses Brazilian frontiers thus developing a process of expansion and internationalization in direction to different countries of the world. We highlight in our thesis its insertion in France, which is one of our research fields. The present study identifies the existence of a discursive polysemy that circulates in the midst of the Universal Church, which is illustrated by the religious discourse based on its theological school, one that is full of magic, mysticism and power. In this aspect, the theology of prosperity produces a multivariate, multidimensional discourse that apprehends possible convergences leading to the logic of the market and the ethics of consumption in contemporary society. Although the Universal Church’s discourse presents ambivalences, it enables interconnections between religious ideas and economical ideas, senses and meanings that circulate within the market’s sphere; such event develops itself through theological plurality, construction of doctrine and intra-mundane spiritual exercise developed by this church in the French and Brazilian contexts studied in this work. In summary, this research analyzes possible convergences and “elective affinities” between theological ideas and ideas circulating in a consumption society based on the logic of the market in contemporary French and Brazilian capitalist contexts.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (367 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 290-303

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.