De la naturalité dans les risques perçus des pratiques de soins du corps : mise en regard Brésil, Chine, France

par Marion Delbende

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Dominique Desjeux.

Le président du jury était Denys Cuche.

Le jury était composé de Dominique Desjeux, Fabrice Aghassian, Denys Cuche, Bernard Andrieu, Olivier Sirost.

Les rapporteurs étaient Bernard Andrieu, Olivier Sirost.


  • Résumé

    Ce travail questionne la perception et le vécu de la naturalité dans les pratiques de soins du corps comme solution aux risques en proposant une comparaison entre le Brésil, la Chine et la France. À l’opposé d’un discours médiatique où les pratiques de soins du corps sont sources de bienêtre et de plaisir hédoniste, il propose une plongée en profondeur dans la notion de risque. L’imaginaire du risque défini présente un rapport au corps en zone de focalisations sur lesquels se cristallisent les risques. Les pratiques de soins du corps sont créatrices à la fois de risques physiques, touchant l’individu dans sa corporéité, et de risques sociaux, touchant l’individu dans ses interactions. Cette reconnaissance du risque entraîne la mise en place de stratégies visant sa réduction. Il s’intéresse ensuite à la notion de la naturalité en proposant son expression tant dans les pratiques et les produits cosmétiques. Ces mises à plat permettent enfin la confrontation de ces deux notions. Confrontation qui souligne la perception et le vécu de la naturalité comme réponse aux risques en fonction de différentes formes d’engagement. Ce travail permet également un apport méthodologique à la comparaison internationale par la construction d’un modèle commun montrant une expression en termes de spécificités culturelles.

  • Titre traduit

    Naturality in relation with perceived risks in cosmetic practices : comparison between Brazil, China and France


  • Résumé

    This work questions the perception and the experience of natularity in cosmetic practices as an answer to the risks by a comparison between Brazil, China and France. Unlike a media speech in which cosmetic practices are a source of well-being and hedonist pleasure, it put a deep analysis forward into the notion of risk. The imaginative world of risk shows a relation to the body split in focalization zones on which risks are concentrated. The cosmetic practices create both physical risks, impacting the individual on his bodyness, and social risks, impacting the individual on his interactions. This risk’s acknowledgement causes some strategies set-ups to reduce it. It clarifies then the concept of naturality by expressing it in both body care and cosmetic products. These basis finally allow a confrontation between these two notions. This confrontation highlights the perception and the experienced naturality as an answer to the risks according to different ways of commitment. This work allows as well a methodological contribution to the international comparison by the construction of a common model showing some cultural specificities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (610 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 531-538

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.