Les usages sociaux de la téléphonie mobile au Burkina Faso : appropriation sociale d’une machine à communiquer

par Jacques Philippe Nacoulma

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jean Copans.

Le président du jury était Pierre-Joseph Laurent.

Le jury était composé de Jean Copans, Pierre-Joseph Laurent, Jean-Bernard Ouedraogo, Sébastien Boulay.

Les rapporteurs étaient Pierre-Joseph Laurent, Jean-Bernard Ouedraogo.


  • Résumé

    La communication dans le milieu burkinabè était essentiellement caractérisée sous sa forme extérieure par la parole, les signes, les symboles, les instruments de musique. Cette forme de communication restait largement circonscrite dans le temps et dans l’espace, par une relation de proximité. Mais depuis l’introduction et l’intégration de la téléphonie mobile au Burkina Faso dans le milieu des années 90, les modes de communication ont changé les formes de l’échange social. Le corps social burkinabè peut dorénavant communiquer en temps réel jusque dans les confins du monde par la voix, par le texte et par l’image de la machine à communiquer qu’est la téléphonie mobile. Dès lors, comment comprendre le processus social d’appropriation de la téléphonie mobile au Burkina Faso ? En quoi les usages sociaux de la machine à communiquer au Burkina Faso contribuent-ils à l’élaboration ou à la redéfinition des formes de l’échange social ? Les burkinabè se servent les uns les autres de la téléphonie mobile comment se fait-il que leur logique soit différente ? Pour saisir ce qui est en jeu derrière les usages de la téléphonie mobile au Burkina Faso, nous traiterons successivement de la généalogie des usages, l’appropriation sociale de la machine à communiquer, l’élaboration du lien social, l’intégration de la machine à communiquer dans les rapports sociaux et la logique de l’usage.

  • Titre traduit

    Social uses of the mobile phones in Burkina Faso : their appropriation as a mean of communication


  • Résumé

    Communication throughout the burkinabe social milieux was mostly caracterised by speech, signs, symbols and the sounds of musical instruments. This communication was related to a form of close personal relationship, circumscribed in time and space. The introduction of the mobile phone in Burkina Faso in the mid 1990’ changed profoundly these forms of social exchange. Today Burkina Faso society can communicate throughout the whole world by the voice, the written text and images. How can we therefore understand the appropriation process by which mobile phones are used? How then do these various usages of mobile phones contribute to the redefinition or to the making of these new forms of social exchange? Many people in Burkina Faso use mobile phones. But how come the technical and social logics at work are so different? The underlying logics of these usages are in fact many and this is why we shall deal successively with the uses of genealogy, of the social appropriation of these phones, the building of specific social relationships in daily life and the overall complex of social usages.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (419 f.)
  • Notes : Publication non reproduite à la demande de l’auteur
  • Annexes : Bibliogr. f. 329-346

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.