Les politiques de discrimination positive dans les grandes écoles : l'expérience de Sciences Po et de ses "inclus de l'extérieur"

par Joiciane Aparecida de Souza

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Éric Plaisance.


  • Résumé

    Cette thèse a pour objectif de vérifier dans quelle mesure les politiques de discrimination positive contribuent à l’accès et à la réussite des jeunes de classes populaires dans les grandes écoles françaises, à partir de l’expérience des Conventions Education Prioritaire (CEP) mis en place par l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po). On a soumis un questionnaire aux étudiants admis par les CEP (52 réponses) et un deuxième aux étudiants de Sciences Po admis par les quatre voies d’admission : CEP, concours, mention très bien et procédure internationale (1. 441 réponses). Puis, on a réalisé des entretiens avec 31 étudiants de Sciences Po admis par les diverses procédures d’admission. On a pu constater que les impacts bénéfiques de cette procédure sont assez aléatoires. Certes les CEP diversifient les élites étudiantes en ce qu’elles permettent proportionnellement de recruter le plus d’étudiants des classes populaires à Sciences Po, mais les classes sociales favorisées sont encore surreprésentées par rapport à leur poids dans la population française même pour cette procédure et les effectifs concernés par ces conventions sont assez réduits. Elles contribuent donc à une relative diversité ethnique, sociale, culturelle et territoriale au sein de l’Institut. Ces nouveaux étudiants vivent toutefois l’intégration différemment des autres. En général, ils se sentent et ils sont vus par les autres étudiants, au moins au début, comme des « inclus de l’extérieur », ayant un habitus différent et un capital linguistique, scolaire, culturel, social et économique inférieur. Bien que l’évaluation des CEP et de ses impacts faite par les étudiants de Sciences Po soit plutôt positive, ils estiment quand même que la procédure peut être améliorée sur certains points.

  • Titre traduit

    Policies of affirmative action in the French "grandes écoles" : the case of "Sciences Po" and its "included from the outside"


  • Résumé

    This dissertation aims to verify the extent to which policies of affirmative action contribute to the access and success of lower class youth in the context of the French grandes écoles (elite colleges), by analysing the experience of Educational Priority Conventions (CEP) set up by the Institute of Political Studies in Paris (“Sciences Po”). A questionnaire was submitted to students admitted through the CEP (52 responses) and a second one to students admitted to “Sciences Po” through the four admission procedures: CEP, entrance exam, grade distinction and an international procedure (1,441 responses). Next, interviews were conducted with 31 students admitted to “Sciences Po” through the different admission procedures. We found that the beneficial effects of the CEP procedure are quite random. The CEP certainly diversifies the group of elite students to some extent – it is the procedure that recruits the highest proportion of students from the lower classes in “Sciences Po” – but our data also shows that the favoured social classes remain overrepresented compared to their proportion of the French population, even for this procedure, and that the actual number of students admitted through the CEP is quite small. The latter group of students, while contributing to a relative ethnic, social, cultural and territorial diversity within the Institute, live the process of integration differently from other students. In general, they feel and are seen by other students, at least initially, as "included from the outside", with a markedly different habitus and a lower linguistic, educational, cultural, social and economic capital. Although the evaluation of the CEP and its impacts by the students of “Sciences Po” is generally positive, they still believe that the procedure can be improved in some areas.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (466 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 428-438

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 13271
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.