Kant et la matière de l'espace. Le problème d’une fondation transcendantale de l’expérience extérieure

par Henny Blomme

Thèse de doctorat en Histoire de la Philosophie

Sous la direction de Jean-François Courtine et de Manfred Baum.

Le président du jury était Ingeborg Schüssler.

Le jury était composé de Paul Clavier.


  • Résumé

    Le but principal de ce travail est d'offrir une interprétation systématique de la théorie kantienne de l'espace. Face à l’œuvre kantienne, telle interprétation doit tenir compte du fait qu'on y trouve deux genres de propositions. Premièrement celles qui se rapportent à l'espace comme forme du sens externe. Deuxièmement celles qui concernent l'espace conçu comme lui-même un objet de l'expérience. Ce double discours sur l'espace qu'on trouve dans le corpus kantien autorise d'opposer un espace matériel à l'espace comme simple forme. Ainsi, ce travail ne se limite pas à une étude de l'Esthétique transcendantale dans la première Critique, mais aboutit à une analyse de l'exposition métaphysique de l'espace qui crée une place pour ce que nous enseigne l'Opus postumum au sujet de l'espace matériel senti. L'argument du travail est ancré sur trois thèses. Thèse 1 : À l'intérieur de la première Critique, il règne une asymétrie entre fondation de l'idéalisme transcendantal et fondation du réalisme empirique. Thèse 2 : Certaines réflexions tardives de l'Opus postumum impliquent une reconnaissance implicite dudit problème d'asymétrie. Thèse 3 : Le résultat de l'exposition métaphysique de l'espace peut donner lieu à deux conceptualisations différentes, dont une n'est pas thématisée à l'intérieur de la première Critique. En guise de conclusion est esquissé un système kantien des interprétations de l'espace, pour lequel la table kantienne du rien figure comme principe ordonnant. Tel système rend possible de comprendre a priori la possibilité de la génération des conceptions de l'espace défendues respectivement par Newton, Leibniz et Kant.

  • Titre traduit

    Kant and the matter of space. The problem of a transcendental foundation of exterior experience


  • Résumé

    The principal aim of this work is to provide a systematic interpretation of the Kantian theory of space. It is important to note that such an interpretation has to account for the fact that, in Kantřs works, we seem to find two different concepts of space. Firstly there are propositions concerning space as a mere form of outer sense. But secondly, we also find Kant speaking about space as itself an object of experience that can be sensed. This double discourse on space authorises to oppose what I call material space to space as a pure form. Therefore, in aiming at a systematic account of Kantian space, we shouldnřt limit ourselves to the study of the transcendental Aesthetics. I show that it is possible to provide an analysis of the metaphysical exposition of space that is combinable with that which the Opus postumum teaches us about material space. The argument of the work contains three principal theses: Inside the first Critique, there is an asymmetrical relationship between the foundation of transcendental idealism and empirical realism. Certain later reflections in the Opus postumum show that this asymmetry is problematic for the project of a transcendental philosophy as a system. The result of the metaphysical exposition of space can be interpreted in two ways, but only one of them has been developed by Kant in the first Critique. At the end, the work offers what I call a Kantian system of the possible interpretations of space, for which the Kantian table of nothing figures as a template. This system allows an a priori understanding of the generation of a Newtonian, Leibnizian and finally a Kantian conception of space.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.