Thermodynamique de la contre-utopie - éléments pour une lecture critique de l’économie des contre-utopies anglo-américaines, françaises, anglaises et japonaises au XXème siècle

par Pierre-Gilles Pelissier

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Michel Besnier.

Soutenue le 09-12-2011

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) .


  • Résumé

    La contre-utopie est une branche de la science-fiction qui, à l’opposé de l’utopie, s’attache à décrire non plus des mondes idéaux mais des sociétés cauchemardesques. Bien qu’ancien, le genre ne prend réellement son essor qu’à la fin du XIXème et au XXème siècle et accompagne donc les développements de la société industrielle pour lui renvoyer l’image de ses défauts.Cette thèse se propose de lire certaines des images forgées par contre-utopies à partir d’un schème scientifique, celui de la thermodynamique, soit cette discipline qui, à partir de l’étude de l’économie des machines à vapeur, a servi de tremplin à la révolution industrielle au XIXème siècle. Parce qu’elle a pour but de tracer une physique de la valeur économique, le recours à la thermodynamique va nous servir à analyser l’économie des contre-utopies et à tracer par ce biais les contours d’une théorie critique des sociétés décrites.S’intéressant à la contre-utopie dans la perspective d’une critique du monde industriel, les œuvres retenues pour le corpus, tant cinématographiques que littéraires, sont avant tout issues d’Amérique du nord (États-Unis), d’Europe (France, Grande-Bretagne) et du Japon et produites au cours du XXème siècle, siècle où les effets de l’industrialisation des sociétés dévoilent leur caractère néfaste. En examinant avec de nombreux exemples à l’appui comment la contre-utopie procède à une transposition politique de principes physiques, cette thèse a pour objectif de mettre en évidence les leçons de philosophie morale et politique que l’on peut retirer du genre tout en envisageant sous un angle nouveau les rapports entre science et science-fiction.

  • Titre traduit

    Thermodynamics of counter-utopia - Elements for a critical reading of the economy of English-American, French, English and Japanese counter- utopias in the twentieth century


  • Résumé

    Counter-utopia is a branch of science-fiction which, contrary to utopia, describes either ideal worlds but nightmarish societies. Although ancient, the genre really takes off at the end of the nineteenth and during the twentieth century, accompanying the developments of the industrial society to send it back the image of their main defects.This thesis suggests to read some of the images made by counter-utopias from a scientific scheme, that of the thermodynamics, a discipline which, from the study of the economy of steam engines, was one of the main springboard to the industrial revolution in the nineteenth century. Because it aims at drawing a physics of the economic value, the recourse to thermodynamics is going to serve us to analyze the economy of counter-utopias and to draw by this way the outlines of a critical theory of the described societies.Being interested in counter-utopia in the perspective of a criticism of the industrial world, the works held for the corpus, films and literature (novel and short stories), belong to works produced in North America (United-States), Europe (France, Great-Britain) and Japan during the twentieth century, a century in which the effects of the industrialization of societies show their fatal aspect. By examining with numerous examples how counter-utopia proceed to a political transposition of physical principles, this thesis has for objective to enlighten the lessons of moral and political philosophy given by the whole genre and to consider under a new angle the links between science and science fiction.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.