Clairs-obscurs : ombre et lumiere dans la critique d’art de Denis Diderot et des autres « salonniers » du XVIIIe siecle (1746-1789)

par Sunn Hyung Kim

Thèse de doctorat en Littératures françaises et comparée

Sous la direction de Pierre Frantz.

Soutenue le 09-12-2011

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) .


  • Résumé

    Le « clair-obscur », tirant son origine du terme italien « chiaroscuro », est considéré comme l’un des plus importants éléments dans l’art et la littérature. En examinant dans les tableaux la lumière et les ombres, deux composants opposés, les peintres ainsi que les critiques d’art du XVIIe et du XVIIIe siècles font preuve d’un grand enthousiasme de dévoiler leurs secrets. L’instauration de l’Académie, le grand débat sur le colorisme et la naissance de la critique d’art en France sont des occasions particulières pour approfondir leurs études du clair-obscur.Parmi les critiques d’art du XVIIIe siècle, c’est Diderot qui souligne les effets du clair-obscur dans ses Salons. Par rapport à d’autres salonniers contemporains, seul Diderot philosophe-écrivain expose ses propres idées esthétiques concernant le clair-obscur et transmet ses effets poétiques aux lecteurs, en suscitant de fortes « émotions ». Cette originalité littéraire des Salons contribue donc à l’évolution de la critique d’art des siècles suivants.

  • Titre traduit

    Chiaroscuro : Shadow and Light in the Art Criticism of Denis Diderot and Other «Salonniers» of the Eighteenth century (1746-1789)


  • Résumé

    The « clair-obscur », from the Italian term « chiaroscuro », is considered one of the most important elements in art and literature. By examining the two opposing components of light and shadow in paintings, the painters and art critics in the seventeenth and eighteenth centuries show great enthusiasm about revealing their secrets. The establishment of “Academy”, the great discussion on coloration and the birth of art criticism in France are special opportunities for further study of chiaroscuro.Among the art critics of the eighteenth century, it is Diderot who emphasizes the effects of chiaroscuro in his Salons. Compared with other contemporary « salonniers », only Diderot as a philosopher and writer, exposes his own aesthetic ideas regarding chiaroscuro and passes on the poetic effects of this to his readers, arousing strong « emotions ». This literary originality of the Salons contributes thus to the development of art criticism in the following centuries.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.