Felix Mendelssohn Bartholdy et la musique de scène en Allemagne dans la première moitié du XIXe siècle

par Bénédicte Gandois Crausaz (Gandois)

Thèse de doctorat en Musique et musicologie

Sous la direction de Jean-Pierre Bartoli.

Soutenue le 02-12-2011

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Patrimoines et Langages Musicaux (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette thèse tâche d’embrasser la production scénique de Felix Mendelssohn Bartholdy, en particulier ses musiques de scène pour la cour du roi de Prusse, qui connurent un grand succès au XIXe siècle. Le roi de Prusse Frédéric-Guillaume IV voulait alors renouveler le théâtre par la représentation d’œuvres antiques et de pièces de Shakespeare. Je souhaite comprendre comment ces œuvres, dictées par un arbitraire royal, à une époque où ces deux modèles esthétiques semblent passés de mode ont pu être l’un des points de départ, en Europe, d’une nouvelle réflexion sur l’Antiquité comme source d’inspiration, ainsi que de la création d’œuvres inspirées de l’Antiquité, sous la forme d’opéras sérieux ou parodiques et de musiques de scène.D’autre part, ces recherches et l’analyse des œuvres scéniques de Felix Mendelssohn Bartholdy permet d’envisager quelles ont pu être les idées dramatiques d’un compositeur extrêmement cultivé qui parlait grec et latin mais n’écrivit jamais ses propres livrets – à la différence d’un Berlioz ou d’un Wagner – et sembla toujours éprouver des difficultés à trouver un livret d’opéra qui lui permît d’exprimer ses idées musicales et dramatiques. Or, dans ses musiques de scène, le compositeur a toujours été au-delà de ce qui était attendu dans ce genre, recherchant peut-être, à une époque dite de « crise » des genres dramatiques en Allemagne, une nouvelle façon d’unir texte et musique, une nouvelle voie dramatique entre opéra, théâtre, oratorio et mélodrame.

  • Titre traduit

    Felix Mendelssohn Bartholdy and the stage music in Germany during the first half of the 19th century


  • Résumé

    This Dissertation aims at embracing Felix Mendelssohn Bartholdy’s stage music, more particularly his works composed for the court of the King of Prussia, which were much admired in the nineteenth century. The King of Prussia Frederick William IV wished to renew the theater by imposing the representation of classical and Shakespearean plays, at a time when these two aesthetic models seemed out-dated. I would understand how these works, dictated by an royal arbitrariness, were one of the starting points in Europe of the creation of works inspired by antiquity, music pieces ranging from parodic or serious operas to incidental music. Moreover, this research into and analysis of Felix Mendelssohn Bartholdy’s stage works allows us to consider what could be the dramatic ideas of a highly educated composer who could speak Greek and Latin, but never wrote his own librettos – unlike Berlioz or Wagner – and always seemed to have difficulty finding a libretto that would enable him to express his musical ideas and visions for the stage. However, in his incidental music, the composer always went further what was expected in this genre, searching perhaps, in a so-called period of « crisis » of drama genres in Germany, a new way of combining text and music, a new dramatic path between opera, drama, oratorio and melodrama


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.