L’enseignement de l’économie à Sciences Po de 1945 à 1989 Idées économique et formation des élites

par Emmanuel Dreyfus

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Dominique Barjot.

Soutenue le 25-11-2011

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Histoire moderne et contemporaine (Paris) , en partenariat avec Centre Roland Mousnier (laboratoire) .


  • Résumé

    Etudier l’enseignement de l’économie à Sciences Po, c’est éclairer les idées économiques des étudiants et des enseignants. On trouve dans l’une ou l’autre de ces catégories la plupart des hauts fonctionnaires économiques et des hommes politiques français.Or l’économie prend de plus en plus d’importance parmi les disciplines enseignées à l’IEP, ce qui va de pair avec l’extension du rôle économiques de l’Etat. L’ancienne économie politique cède la place à la science économique, plus mathématisée et anglo-saxonne. Cependant au-delà des affrontements théoriques, entre libéralisme, keynésianisme, marxisme et monétarisme, tous enseignés à Sciences Po, les inspecteurs des finances défendent une politique pragmatique, un libéralisme modéré d’Etat ».L’école de la rue Saint-Guillaume paraît un lieu essentiel de la constitution d’une haute fonction publique autonome, soucieuse de la continuité de l’Etat, proche de la classe politique, également amenée à diriger les grandes entreprises françaises.

  • Titre traduit

    Teaching Economics at Sciences Po from 1945 to 1989 Economic Ideas and Training the Elite


  • Résumé

    Studying the way economics has been taught at Sciences Po means shedding light on students' and professors' ideas concerning economics. In both of these two categories one finds most of the high civil servants specialising in economic affairs, but also French politicians. Economics gradually became one of the most important subjects to be taught at Sciences Po, which corresponded to the growing intervention of the French state in the economy. The traditional "économie politique" gave way to the "science économique" which was more mathematical and Anglo-Saxon. However, the high civil servants working for the Treasury went beyond theoretical polemics concerning liberalism, Keynesianism, Marxism and monetarism, subjects taught at Sciences Po - they supported a pragmatic policy and favoured a "moderate state liberalism". The School, situated on the rue Saint-Guillaume in Paris, comes across as a vital place in the making of an autonomous body of high civil servants who are intent on preserving the values of the French state, are close to politicians and also often run French firms.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.