Poésie moderne et oralité dans les « Amériques noires » : une étude comparée (Etats-Unis, Brésil, Cuba et Caraïbe anglophone)

par Cyril Vettorato

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Anne Tomiche.

Soutenue le 05-12-2011

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche en littérature comparée (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Depuis le début du vingtième siècle, une poésie écrite fait entendre dans l’ensemble des Amériques la voix des personnes d’origine africaine ; ce phénomène est distinctement moderne, dans la mesure où une telle voix était jusqu’alors impensable dans un champ littéraire conçu selon des termes peu conciliables avec l’idée d’une perspective propre à un groupe social ou ethnique. De la « Harlem Renaissance » des années 1920 au « negrismo » cubain, du « Teatro Experimental do Negro » brésilien au « Black Arts Movement » nord-américain ou au « Caribbean Artists Movement » caribéen, nombreux ont été les moments de manifestation de cette quête d’une voix noire en poésie. L’appropriation par les poètes de pratiques orales, en particulier, a joué un rôle moteur dans l’émergence de cette communauté de discours poétique transnationale. L’objectif de ce travail est d’interroger les apports méthodologiques de la littérature comparée dans l’éclaircissement des enjeux proprement littéraires de cette poésie moderne des « Amériques noires ».

  • Titre traduit

    Modern Poetry and Orality in the “Black Americas” : A Comparative Study (United States, Brazil, Cuba and Anglophone Caribbean)


  • Résumé

    From the early Twentieth Century on, a written poetry has been carrying in the entire Americas the voice of people of African descent; this phenomenon is distinctively modern, as far as such a voice had until then been unconceivable within a literary field conceived in terms that were hardly compatible with the very idea of a perspective proper to one particular social or ethnic group. From the “Harlem Renaissance” of the 1920s to the Cuban “negrismo”, from the Brazilian “Teatro Experimental do Negro” to the “Black Arts Movement” or the “Caribbean Artists Movement”, there have been numerous manifestations of this quest of a Black poetic voice. The poets’ appropriation of oral practices, in particular, played a dynamic role in the appearance of this transnational poetic community of discourse.. The aim of this work is to question the methodological benefits of comparative literature in the clarification of what is at stake literarily speaking in this modern poetry of the “Black Americas”.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.