Lectures des livres des Rois à l’époque carolingienne

par Caroline Chevalier-Royet (Chevalier)

Thèse de doctorat en Histoire médiévale

Sous la direction de Michel Sot.

Soutenue le 24-11-2011

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) , en partenariat avec Centre Roland Mousnier (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    À l’apogée de la Renaissance carolingienne, cinq traités exégétiques sont consacrés aux livres des Rois en l’espace étroit de quelques décennies, entre 800 et 840 environ. Deux d’entre eux, un recueil de quaestiones dit du « pseudo-Jérôme » et un florilège anonyme inédit transmis par le manuscrit Paris, BnF, lat. 15 679, rassemblent des explications assez brèves. Les trois autres, composés par de célèbres et prolixes exégètes, Claude de Turin, Raban Maur et Angélome de Luxeuil, sont de longs commentaires continus. Ces commentateurs font œuvre nouvelle, à l’intérieur de la tradition exégétique chrétienne, en recueillant la tradition patristique éparse, en l’ordonnant et en l’actualisant avec leurs propres mots pour donner une lecture suivie des livres des Rois. L’étude des variations et des interprétations nouvelles procurées par ces traités offre à l’historien un accès direct aux représentations nourrissant les débats carolingiens sur la distribution du pouvoir, l’ordonnancement de la société terrestre et ses liens avec la cité céleste. Ces commentaires donnent l’image d’une société terrestre équilibrée où sphère temporelle et sphère religieuse ne s’opposent pas : les recteurs terrestres, rois et clercs, œuvrent de conserve afin de défendre l’unité de l’Église et de la foi et de diffuser le message biblique. Le rôle primordial revient cependant au prophète qui, parce qu’il est érudit et sait déchiffrer le message divin, guide par ses paroles les recteurs et les chrétiens vers le Salut.

  • Titre traduit

    Readings of the Books of Kings in the Carolingian Age


  • Résumé

    Within the short period of a few decades, between 800 and about 840, five exegetical treatises on the books of Kings were composed during the Carolingian Renaissance. Two of them, the one by the pseudo-Jerome and an anonymous unpublished one, which is transmitted by the manuscript Paris, BnF, lat.15 679, are a collection of brief explanations. The three others, written by the well-known exegetes, Claude of Turin, Raban Maur and Angélome of Luxeuil, are long continuous commentaries. These commentators wrote something new, within the exegetical Christian tradition, by assembling the dispersed patristic tradition arranging and updating it in their own words to present a coherent reading of the Books of Kings. A study of the variations and new interpretations given by these treatises allow the historian to have direct hold on the representations underlying the Carolingian debates on the distribution of power, the organization of the earthly society and its links with the heavenly city. These commentaries draw the picture of a well balanced earthly society where the temporal and the religious are not antagonistic towards each other : rectors on earth, kings and clerics, work together to defend the unity of the Church and the unity of faith, and to spread the Biblical message. Nevertheless, the most influential role falls to the prophet who, being a scholar and being able to decipher the holy message, through his words, guides rectors and Christians to salvation.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.