Une maïeutique du verbe. Guerres de mots et jeux de postures dans l’œuvre polémique de Jean Calvin

par Nathalie Szczech

Thèse de doctorat en Histoire moderne

Sous la direction de Denis Crouzet.

Soutenue le 28-11-2011

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Histoire moderne et contemporaine (Paris) , en partenariat avec Centre Roland Mousnier (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Gérald Chaix.

Le jury était composé de Denis Crouzet, Gérald Chaix, Irena Backus, Olivier Christin, Jean-Marie Le Gall, Olivier Millet.


  • Résumé

    Cette recherche se penche sur l’oeuvre polémique du réformateur Jean Calvin et plus particulièrement sur le corpus d’opuscules qu’il publie entre 1531 et 1564, pour prendre position sur la scène théologique. À partir de l’analyse historique de ces prises de plume, la thèse s’attache à éclairer le fonctionnement du dispositif polémique, à souligner les spécificités et l’évolution de la guerre des mots au XVIe siècle et à mettre au jour des normes discursives, des pratiques d’écriture et des habitudes de lecture caractéristiques de la période renaissante. Postulant l’existence d’un jeu polémique, fait de contraintes sociales mais aussi de choix individuels, cette étude cherche, dans le même temps, à comprendre les conditions de l’engagement de Calvin, en analysant les configurations qui président à chaque intervention publique et les motivations qu’elles traduisent. Pour conduire cette analyse d’histoire du discours, l’étude se concentre sur les jeux de posture du polémiste Calvin, c’est-à-dire sur les modalités de la présentation de soi et la fabrique d’une légitimité. Comment des stratégies auctoriales et éditoriales sont-elles ainsi élaborées, pour circonscrire un public de lecteurs et porter un message efficace ? Que dénotent-elles du positionnement du polémiste sur la scène religieuse des années 1530-1560 ? C’est une conversion dans l’ordre de l’èthos, un glissement de l’autorité des Lettres au ministère de la Parole, que le corpus polémique invite à suivre.

  • Titre traduit

    Maieutic of the verb. Wars of words and play of postures in the polemical works of John Calvin


  • Résumé

    This research examines the controversial work of the reformer John Calvin. It particularly investigates the corpus of pamphlets he published between 1531 and 1564 in order to take a stance on the theological stage. Based first on a historical analysis of these pamphlets, the thesis seeks to elucidate how the controversy operated, to highlight the features and the evolution of the war of words in the sixteenth century, and to shed light on discursive norms, writing processes and reading habits of the Renaissance period. Firmly claiming the existence of a controversy, one that is constructed by social constraints but by individual choices as well, this study also analyses the specific qualities of Calvin’s undertaking by interpreting the salient patterns in his public interventions and the motives behind them. In this historical analysis of discourse, the study focuses on the polemical postures of Calvin, that is to say the manner in which he presents himself and creates his legitimacy. How did Calvin devise authorial and editorial strategies in order to circumscribe an audience of readers and convey an effective message ? What did these choices reveal about the polemicist’s positioning on the religious stage from the 1530’s to the 1560’s ? Analysing this polemical corpus enables one to witness a conversion in the order of ethos, a shift of authority from Letters to the Ministry of Word.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.