La poétique de Nicolas Petit (c. 1497-1532) un renouveau de l'écriture poétique néo-latine à Paris et à Poitiers, dans le cercle de François Rabelais

par Arnaud Laimé (Laime)

Thèse de doctorat en Littérature latine

Sous la direction de Perrine Galand-Hallyn.

Soutenue le 24-11-2011

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) .


  • Résumé

    Nicolas Petit (c. 1497-1532), originaire de Normandie, étudia et enseigna au collège de Montaigu à Paris (c. 1510-c. 1522). Ce collège avait mauvaise réputation auprès des humanistes qui le disaient hostile au Bonae Literae, mais la modernité de sa poésie (Elegiae de redemptione humana, Paris, Jean Petit, 1517, en collaboration avec Jean Des Fossés ;Sylvae. Arion, Gornais, Barbaromachia cum aliquot hymnis, Paris, Jean de Gourmont, 1522)contredit ces représentations traditionnelles. Petit partit ensuite à Poitiers étudier le droit ; il yfréquenta les cercles littéraires et devint ami du poète rhétoriqueur Jean Bouchet et du jeune François Rabelais.Cette thèse consiste d’une part en l’édition, l’annotation, la traduction des Sylvae et des Elegiae de redemptione humana (1er volume). Un second volume contient une étude du contexte intellectuel du collège de Montaigu qui s’appuie sur la lecture des oeuvres produites dans et autour de ce collège ; j’entame ensuite une étude littéraire des Sylvae (imitation deStace, influence d’Ange Politien, nature pré-rabelaisienne des textes de Petit) ; je termine en analysant l’influence de la poésie de Petit sur les oeuvres de J. Bouchet et F. Rabelais. Dans chacune de ces parties, j’appuie ma réflexion sur un panorama général de la littérature néo-latine du temps, pour mieux situer Petit dans son contexte intellectuel et littéraire.

  • Titre traduit

    Nicolas Petit’s Poetics (c. 1497-1532). A Renewal of the neo-latin poetic Writing in Paris and in Poitiers, in François Rabelais’s Circle


  • Résumé

    Nicolas Petit (c. 1497-1532), from Normandy, studied and taught in the college of Montaiguin Paris (c. 1510-C. 1522). This college had bad reputation among the Humanists who said itwas hostile to Bonae Literae, but the modernity of Petit’s poetry (Elegiae de redemptionehumana, Paris, Jean Petit, 1517, in collaboration with Jean Des Fossés ; Sylvae. Arion,Gornais, Barbaromachia cum aliquot hymnis, Paris, Jean de Gourmont, 1522) contradictsthose traditional representations. Afterwards, Petit went to Poitiers (c. 1522-1532) to studylaw ; there, he frequented the literary circles and became friend with the Rhetoriqueur poetJean Bouchet and the young François Rabelais.This Ph. D. consists in the edition, annotation and traduction of the Sylvae and of the Elegiaede redemptione humana (1st volume). A second volume contains a study of the intellectualbackground of the college of Montaigu which bases on a reading of the texts written in andaround this college ; then I begin a literary study of the Sylvae (imitation of Stace, influenceof Angelo Poliziano, pre-rabelaisian nature of Petit’s texts) ; in the last part, I analyze theinfluence of Petit’s poetry on Jean Bouchet’s works and also on Rabelais’s ones. In each partof my study, I base my reflection on a general overview of neo-latine literature of the time, inorder to insert Petit in his intellectual and literary background.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.