André Derain et la scène

par Hélène Celhay de Larrard

Thèse de doctorat en Musique et musicologie

Sous la direction de Michèle Barbe.

Soutenue le 15-12-2011

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Observatoire musical français (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Le monde des arts est en pleine effervescence au début du XXe siècle, après le scandale déclenché par l’exposition des œuvres des Fauves au Salon d’Automne de 1905. Loin de cette agitation, les décors de scène sont réalisés par des décorateurs professionnels qui restent attachés aux procédés traditionnels. En 1909, l’arrivée des Ballets russes au Châtelet marque une rupture dans la conception du rôle du peintre dans le ballet. En 1919, alors que la compagnie jouit d’une grande renommée, Serge Diaghilev commande à André Derain les décors et les costumes de La Boutique Fantasque. Au sortir de la guerre où il a servi, Derain saisit cette fabuleuse occasion de remonter sur la scène artistique. Grâce au succès du ballet, c’est une longue série de collaborations fructueuses avec le monde du spectacle qui débute pour le peintre. Entre 1919 et 1953, Derain conçoit les décors et les costumes de deux pièces de théâtre, deux opéras, treize ballets et élabore de nombreux projets qui n’ont jamais été créés. Il rédige également plusieurs arguments, participe à la mise en musique de certaines de ces œuvres, réalisations auxquelles s’ajoutent les idées qu’il apporte à la mise en scène et à la chorégraphie. Cette étude met en lumière l’importance de l’œuvre scénique d’André Derain et ses particularités. Son travail révèle une richesse jusqu’alors méconnue et inexploitée. Notre étude permet ainsi de donner un nouvel éclairage sur le peintre et son œuvre. Artiste accompli et aux multiples facettes, Derain ne s’est pas contenté du rôle de décorateur, sa passion pour la musique et le théâtre l’ont, bien plus encore, amené à se poser en véritable créateur de ballets.

  • Titre traduit

    Andre Derain and the stage


  • Résumé

    In the early twentieth century the art world was bubbling with excitement following the scandal caused by the exhibition of work by members of the Fauves movement at the 1905 Salon d’Automne. Away from this fuss, stage sets were being created by set designers who remained attached to traditional methods. In 1909 the arrival of the Ballets Russes at Châtelet marked a breaking away from the understanding of the scenic artist’s role. In 1919, when the company was immensely famous, Serge Diaghilev commissioned Andre Derain to create sets and costumes for La Boutique Fantasque. Having served in the War, Derain grasped this fabulous opportunity to return to the world of art. The success of the ballet heralded a series of fruitful collaborations between him and the world of show business. Between 1919 and 1953, Derain created sets and costumes for two plays, two operas and thirteen ballets, as well as working on several uncompleted projects. He also wrote several librettos and was involved in the musical setting of some of these works, achievements that added to the ideas that he brought to the staging and choreography. This research highlights the importance of Derain’s stage work and its special features. This reveals the hitherto unrecognized and untapped wealth of his work. Our study thus sheds a new light on the painter and his creations. A skilled and multi-faceted artist and not content with his role as designer, Derain’s passion for music and theatre begs a true creator of ballets.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.